19.2.06

Boss de bécosse

Vous devez vous douter qu'avec le froid qu'il fait, vous avez à faire avec un chauffeur de taxi heureux et fatigué ce matin. Mais comme vous êtes trop gentils, j'vous en pousse une brève avant d'aller me coucher. Après la fermeture du métro et avant le rush des bars y'a toujours un petit creux où j'en profite pour aller casser la croûte et me faire un dernier café pour affronter le reste de la nuit. En sortant de chez moi, y'a un type qui attends près du taxi qui me demande d'embarquer. C'est un espèce de vieux rockeux aux cheveux longs qui a juste un blouson de cuir. Il est gelé au carré. Il a les yeux presqu' aussi rouges que la face et je ne comprends pas toujours ce qu'il me dit quand il parle. Il fait son boss de bécosse en ne me disant pas où il veut aller mais plutôt des : "à gauche, à drette, de ton bord, la prochaine". Je déteste ça mais je laisse faire, d'autant plus que de sa manière, ça allonge la course. Les seuls mots cohérent qu'il est capable d'aligner sont : Christ qui sont longues les lumières icitte tabarnaque ! Il m'amène devant un bar miteux de St-Henri et il me demande d'attendre. Ce que je fais pendant 5-10 minutes. Quand il revient il m'engueule parce que le compteur à continué de rouler. Je reste calme en lui montrant du doigt la liste des tarifs dans la vitre à côté de lui. Et ajoute que le numéro de téléphone pour les plaintes y est aussi indiqué. Une chance qu'on a plus trop long à faire ensemble parce que plus je restais calme, plus il s'énervait. Bref, quelques à gauches, a drettes, colisse de tabarnaque de lumières plus tard, il sort du taxi et vient près de ma portière pour me payer. Il reste à côté de moi jusqu'à ce que je lui rende son dernier 5 cenne et s'en va en me traitant de crosseur... "Bonne fin de nuit à toi aussi" que je réponds. En remontant ma vitre j'ai presque le temps de l'entendre me répondre "Mange d'la ma.." Ça m'a mis de bonne humeur pour le reste de ma nuit... ;-)

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

links to this post

12 Comments:

Blogger Le Géant said...

ca doit etre asser drole ce genre de personnes desfois! :)

2/19/2006 8:42 AM  
Blogger vanou said...

je sais pas comment tu fais... moi j'aurais pas la patience... bravo...

2/19/2006 9:31 AM  
Blogger lsd said...

hahaha, c'est un job qui en fait voir de tout les genres!

2/19/2006 1:55 PM  
Anonymous Anonyme said...

Léon je suis en amour avec tes virgules et tes points de suspention.

Continu ton bon travail, j'adore ton blog !

Sébastien

2/19/2006 2:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

"Bref, quelques à gauches, a drettes, colisse de tabarnaque de lumières plus tard"

instant classic!

Trop hot. meilleur blog à montreal.

2/19/2006 3:26 PM  
Anonymous Anonyme said...

pfff
meilleur blog...
voyage un peu mon grand..

2/19/2006 3:59 PM  
Anonymous Hall2001 (sur Flickr) said...

Décidément, faire du taxi la nuit demande une patience de moine...

Si je vais à Montréal un de ces quatre... j'espère que je tomberai sur un chauffeur comme toi !

2/19/2006 4:24 PM  
Anonymous Pats said...

Tu as de la patience... je ne pense pas que je pourrais faire ta job!

2/19/2006 6:12 PM  
Blogger Josée-Martyne said...

Le genre de client qui vous donne à touts coups des envies d'oublier les notions de base en conduite d'hiver : freinages prudents ; détours annoncés pris sagements... ou qui vous fait naître une envie d'écouter le vieux cd de Kathleen, à fond. Juste parce que. ;-)
Quel homme patient vous êtes, parfois !

2/20/2006 8:51 AM  
Blogger Miss Patata said...

Incroyable! Ça prend de la patience de gens comme ça!

2/20/2006 12:23 PM  
Blogger Martin said...

quel con!

2/20/2006 1:06 PM  
Anonymous Funky said...

Excellent cette histoire! merci pour ce blog et bonjour de Genève :-)

2/23/2006 7:40 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home