18.2.06

Randonnée Nocturne (dernière partie)

Au moins ça a pas été trop long. Je sors du taxi content de pouvoir en finir et repartir chez moi manger et me reposer. Un des agents vient vers moi et me tends la main avec un 20$ !

- "Vous me niaisez ou quoi? Mon meter est rendu à 65 piasses !! "

- " C'est le prix du voyage entre le centre-ville pis icitte..."

- "Ouain mais attends, le kid se pousse sans payer, j'suis obligé de courir après, pis le temps que je perds icitte ? J'travaille pas moé pendant c'temps là! As-tu pensé à ça?"

Il ne me réponds pas. Il regarde ailleurs... J'en reviens juste pas et j'aurais beau sauter une coche, ça m'a tout l'air que c'est ça qui est ça... Une des polices me dit que je pourrais toujours porter plainte, faire un rapport, etc. etc. Mais j'ai mon ostie de dose de niaisage pour la nuit. J'ai frette, j'suis fatigué, j'ai faim, j'suis frustré... FUCK ! Je resserre les dents, pogne le 20$, pis sacre mon camp. J'ai la haine pis j'essaye de respirer par le nez. Y'a pas de justice colisse. Je suis sur Henri-Bourassa en direction ouest pis j'me dis que si j'embarque un autre client avant la fin de la nuit, il risque de me trouver bête en crisse. C'est alors que le répartiteur annonce un code 13 sur Henri-Bourassa à une couple de kilomètres à l'est de ma position. Un code 13 c'est un chauffeur de taxi dans le trouble, sur le bord de se faire agresser. On demande pas un 13 pour du niaisage comme ce que je viens de subir. Faut se diriger le plus vite possible vers le chauffeur en danger. Ça adonne bien, chus pas loin et j'ai le goût de bûcher quelqu'un. J'fais un U-Turn sur une rouge pis je clanche vers l'est en malade. Il est presque 5 heures du matin faque il n'y a pas trop de véhicules sua route. Je tchèque pour voir si y'a pas d'autos qui arrivent aux intersections et je continue de foncer. Y'a pas une maudite lumière de verte. Who cares ! C'est limite mon affaire, avec la neige qui est tombée, le taxi est presque toujours sur le point de déraper. Je m'en fous, je me vois déjà rentrer dans le tas. C'est alors que je vois dans mon rétro, des gyrophares de police... Je ralentis et leur voiture arrive à ma hauteur, c'est les deux policiers avec qui je viens d'avoir affaire !! Ils me regardent en se demandant si je ne suis pas viré fou, ça fait 4 -5 rouges en ligne que je grille. J'ouvre ma vitre en gueulant qu'il y a un 13 à quelques coins d'où on se trouve. On dirait qu'ils ont l'appel du central au même moment car ils décollent sans demander mon reste. Je continue quand même derrière eux pour savoir ce qui se passe avec le taximan en difficulté. C'est un chauffeur haïtien en prise avec 4 jeunes latinos. J'ai l'impression qu'il était temps qu'on arrive. Plus de peur que de mal. Ça aurait pu être pire. Bien pire... Ça remet pas mal en perspective mon petit malheur. J'appelle le répartiteur pour lui dire que la police est sur place et que le chauffeur est sain et sauf. Les opérations peuvent reprendre pis moi je peux retourner chez moi me coucher. Demain une autre nuit m'attends...

Aujourd'hui je rigole en pensant à cette nuit là. Avec le recul, je me dis que le kid a quand même du avoir sa leçon. Si ça se trouve, j'ai évité à d'autres chauffeurs de se faire avoir avec ce petit manège. Une sacrée dose d'expérience en tout cas. Pis une mautadine bonne anecdote à raconter à mes clients ;-) Curieusement, alors que j'écris ces lignes, je me dis qu'une des polices aurait pu facilement mettre une partie de mon dû dans ses poches entre le bungalow pis mon cab.... Mais là, ce serait douter de l'intégrité et de l'honnêteté de nos force constabulaires.... C'est chien.

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

links to this post

17 Comments:

Blogger Pierre-Leon said...

J'espère que la fin de ma randonnée ne vous a pas trop déçu... Un gros merci pour vos charmants commentaires, vos liens et votre patience... ;-))
Je suis touché par votre réaction. Je ne m'attendais pas à un aussi gros pourboire ! ;-) A bientôt et encore mille mercis.

2/18/2006 7:13 AM  
Anonymous Az said...

un fin roccambolesque! :)

2/18/2006 7:13 AM  
Blogger Le Géant said...

Wow super histoire mais vraiment chien davoir juste 20$...

2/18/2006 7:39 AM  
Anonymous MiCjOz said...

ouf, toute une histoire, malgré tout captivante!

Tout le plaisir est pour nous!

2/18/2006 7:43 AM  
Anonymous Michel said...

hehehe... Y a des soirs comme ça que tout va bizarre. Somme toute, ça n'a pas été si mal que ça, à ce que je vois. Mais côté lucratif, disons qu'on va repasser. Même un taxi sur le "idle" pendant une heure, ça paye pas des briques disons.

Tout cas, belle famille. On les à les valeurs. Pas croyable. Moi qui vais jusqu'à pointer les erreurs sur les factures qui sont en ma faveur... ça paraît que c'est pas tout le monde qui est comme ça.

2/18/2006 7:53 AM  
Anonymous brem said...

ca arrive souvent des codes 13?

Pis la police es-tu toujours aussi gentille avec un gars qui grille 5 feux rouges? :)

2/18/2006 9:13 AM  
Anonymous Michel said...

Pour une fois, la police a fait preuve de jugement !

2/18/2006 11:26 AM  
Anonymous Nitro said...

Enfin! Tout ça pour 20$ haha!

2/18/2006 1:03 PM  
Anonymous Raph said...

Vive le blog du chauffeur de taxi orgueilleux! je suis sur que je serai aussi pire que toi si je serais un chauffeur de taxi!

2/18/2006 1:24 PM  
Blogger Lumières said...

Contente d'avoir trouvé un si bon conteur et un si bon photographe. Des histoires si bien écrites, si passionnantes et des photos si belles, ça fait bien des belles choses dans le même spot.

2/18/2006 2:23 PM  
Anonymous Casseopei said...

pas déçue du tout! excellente histoire; des caves comme cette famille-là ont besoin une fois de temps en temps de se faire remettre à leur place; les gens peuvent être tellement superficiel et égoiste :/ C'est plate pour l'argent perdu, mais desfois ça peut faire tellement de bien de reprendre sa revanche :)

2/18/2006 2:39 PM  
Anonymous Pats said...

Même si tu n'as pas eu ton 65$, Au moins, tu as eu 20$ et le jeune a eu sa leçon.

2/18/2006 3:35 PM  
Blogger lsd said...

Tu as vargé en maudis pour le principe et c'est hot, ca t'as au moins permis de réussir à dompté ton "ti-crisse" aux parents aveugle héhé, c'est sur que c'est pas une course payante mais dis-toi que pour le flot ca à du l'écoeurer en sale que tu l'ailles dénoncer, du vol mais aussi de sa sortie nocturne :D

2/18/2006 7:34 PM  
Anonymous denislord@endirect.qc.ca said...

Je suis un peu étonné que t'aies laissé le zig (et surtout son père!) s'en tirer à si bon compte.

T'as encore l'adresse? On va aller peter leurs fenêtres :-)
Ben non!
Si ça se trouve l'ex-jeune fait peut-être fortune aujourd'hui dans le multi-médiocre ou dans les phynansses.

2/18/2006 10:36 PM  
Anonymous 6mon said...

Personnellement, ça me révolte des parents sur-protecteurs comme ça...
Sûrement un autre enfant roi! Mais bon, à chacun sa façon d'élever (ou pas) ses propres enfants.

2/19/2006 5:36 PM  
Anonymous Goo said...

Trop forte, ton histoire. C'est vraiment un excellent blogue que t'as là. J'aime ton style.

2/21/2006 9:49 AM  
Blogger Chocolatesa said...

Wow! Vraiment nice :D J'ai du quitter la job juste au moment ou tu rencontrais les 2 flics la deuxieme fois et c'etais un maudit cliffhanger :D

8/27/2010 8:21 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home