8.3.06

Le Chant de la Sirène

Ça se passe dans une autre vie, je sors des Foufounes Électriques et me suis encore salement soûlé la gueule. Je bois trop à cause d'une fille que j'aime mais qui ne m'aime pas, probablement parce que je bois trop. A côté de mes pompes, je titube jusqu'au premier taxi que je vois parqué en double. Je m'écroule sur la banquette avant et me rends compte que c'est une femme qui tient le volant. Elle me demande où je veux aller et lui réponds que j'en ai plus rien à foutre. Je lui donne mon dernier 20 $ et lui demande simplement de rouler. Je ne veux pas rentrer chez moi, je ne veux pas être seul. Mon amertume est aussi palpable que mon ébriété. Elle roule et écoute ma haine ivrogne se déverser immonde. De ma bouche ne sort que fétidité. C'est d'une tristesse...

Je suis à mi-parcours. La fatigue m'envahit, je suis las de tout, surtout de moi. Je fini par fermer ma gueule de bois en devenir et sentant la nausée m'envahir, je ferme aussi les yeux. C'est alors que ma chauffeuse s'est doucement mise à chanter. Malgré l'ivresse et les années, je me souviens encore de sa voix délicate et des airs qu'elle m'a offert. Elle avait compris mon désarroi et ma peine. Avec son chant elle mettait du baume sur mon âme en perdition. Elle a chanté et roulé jusqu'à la fin de mon 20$. En sortant de son taxi, j'ai pris sa main et l'ai embrassé.
Aussi loin de chez moi qu'au début de la course, j'ai retraversé la ville dans l'aube naissante, suant l'alcool, encore soûl du chant de ma sirène.

J'ai longtemps et longuement repensé à cette nuit là et aujourd'hui, je sais que ma vocation de taximan est née de la chaleur de cette chauffeuse. Parfois je me dis que son chant m'a sorti de l'abîme où je m'enfonçais inexorablement. En tout cas j'aime bien y croire. Je la vois de temps à autre dans les rues de Montréal chantant à ses passagers. Une de ces nuits si vous montez à bord de son taxi, pouvez-vous de ma part lui dire merci ?

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

links to this post

23 Comments:

Anonymous bucheronne said...

Wow Lé, tu ne m'avais jamais raconté ta très belle histoire de sirène...

Plein de surprises!

merci pour tout, Bucheronne.

3/08/2006 7:31 AM  
Blogger GharL said...

woah! Quel bel hommage. Il va falloir que j'aille bientôt à Montréal rencontrer tout ces chauffeurs de taxi. J'ai pris rarement le taxi dans ma vie, mais tu me donne le goût! :)

3/08/2006 8:43 AM  
Anonymous Nitro said...

Wow! T'es vraiment une boîte à surprise! Ton blog ne se lit pas mais se déguste! Tu nous fais voir le métier de chauffeur de taxi totalement d'une autre manière!

3/08/2006 9:07 AM  
Anonymous Indoox said...

Tout simplement délectable jusqu'à la dernière lettre. Une histoire écrite d'une plume si juste et racontée d'une façon si émotionelle qu'on en demande encore.
Le taxi est en fait une belle péripétie.

Mecri !

3/08/2006 11:02 AM  
Blogger Josée-Martyne said...

«This Mortal Coil», c'est le groupe. «It'll end in tears», c'est l'album. «Song to the siren», c'est le nom de la chanson.
Si tu trouves quelque part, tu comprendras. Quelqu'un s'est chargé de lui écrire une chanson, à ta sirène !

3/08/2006 11:10 AM  
Anonymous Lou:) said...

Merci, simplement.

3/08/2006 12:59 PM  
Anonymous sabrina said...

Magnifique.

3/08/2006 2:07 PM  
Anonymous LeGeant said...

wow superbe ton histoire! si ta le temps met ladresse de mon blog a jour jai changé pour wordpress ca va mieu je trouve! :) merci et continu tes textes sont super!!

3/08/2006 4:35 PM  
Anonymous MiChOz said...

Une course en taxi parait maintenant beaucoup moins banale :)
Une belle histoire!

3/08/2006 10:58 PM  
Anonymous Anonyme said...

Salut mon bon Léon the rider. Je viens régulièrement te lire. Et merci pour tout. J'écris aussi, et je t'ai écris une de mes petites aventures ce soir en l'honneur de ta sirène.
http://spaces.msn.com/matyas/
Expérience...sacré expérience... enfin...
Allé à très bientôt sur la blogosphère!

3/09/2006 1:03 AM  
Blogger Pierre-Leon said...

J'ai pensé que pour la journée de la femme, ce serait de bon aloi de rendre hommage à cette consoeur qui oeuvre dans un domaine presqu'exclusivement mâle.

Encore et toujours c'est moi qui vous remercie pour vos bons mots. Au risque de me répéter, c'est sincèrement apprécié.

Merci spécialement à utilisateur anonyme ;-) J'ai voulu laisser un commentaire sur ton blogue mais myspace ne semble pas trop convivial à cet effet...
Je suis flatté par ta dédicace. J'invite tout le monde à lire ton texte sur cette chauffeuse folle ;-) Ça vaut tout à fait le détour !

3/09/2006 5:43 AM  
Anonymous denislord@endirect.qc.ca said...

Tu nous raconteras tes premières journées de taxi?

Keep on taxin'!

3/09/2006 9:39 AM  
Anonymous fabz said...

vraiment monsieur vous écrivez d'une façon sublime, on sent la passion qui vous habite. Surtout ne vous arretez pas !

3/09/2006 9:44 AM  
Blogger Commat said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

3/09/2006 11:12 AM  
Anonymous Sebastien said...

(Reprend mes esprits) Bordel que tu écris bien Léon, j’aimerais bien qu’un jour que tu publies un petit recueil. Je suis même près à déverser un peu de ma poche pour pouvoir avoir se livre dans mes mains un jour.

Toujours un plaisir de te lire et peu être un jour qui sait au plaisir de te demander d'autographier tes mots au salon du livre.

Un amateur de vin aime bien boire et crasher, un amateur de music aime bien entendre et siffler et un amateur de mot aime bien lire et penser.

3/09/2006 11:15 AM  
Blogger Commat said...

mon Léon...c'est l'utilisateur anonyme qui te parle.
Pour l'instant j'essaye de tout trasnférer sur blogger mais c très laborieux. et je suis pas sûr que cela me plaise vraiment.
Aussi j'aime bien msn space car relié à mon MSN messenger, très pratique.
Pour que tu laisses un message, ce dont je serai honoré, tu dois te connecter sur ton compte passeport ou msn et utiliser surement internet explorer.
Merci encore... très heureux que cette petite histoire puisse t'avoir changée les idées ce matin;-)
a plus mon grand

3/09/2006 11:16 AM  
Blogger Mamathilde said...

Superbe histoire, très bien racontée. On sent avec toi, tout le désespoir de ta peine, ce surplus d'alcool qu'on est pas fiers d'avoir pris.

Et toi, chantes-tu pour tes clients qui on le coeur en cavale et des orages dans l'âme?

3/09/2006 12:42 PM  
Anonymous Michel said...

T'es pas seulement chauffeur de taxi, il y a aussi un écrivain qui se cache en toi ! Je t'encourage à continuer et à paufiner ton style !

3/09/2006 6:23 PM  
Blogger johanne said...

merci pour cette belle histoire pour la journée des femmes...c'est toujours un plaisir de sentir les émotions dans tes mots...tu voulais faire du cinéma je crois...cela aurait fait une belle scène...

3/09/2006 6:47 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ton style, ton blog, tes histoires... Superbe! Je t'envie, ta liberté, moi enfermé dans mon cubicule sordide dans un bureau sordide. J'attend avec impatience ta prochaine sortie. Continue, mais fait attention, car il m'etonnerait fortement que tu reste encore longtemps dans l'ombre, libre derrière ton volant. Tu écris trop bien, et tes aventures 'banalement' fantastiques risquent d'etres ta perte! A bientôt. CH

3/10/2006 3:39 PM  
Blogger Joe-le-Taxi said...

Est-ce qu'elle est blonde, assez jolie, mince et fait du taxi A-11 de nuit depuis au moins 20 ans?

3/11/2006 7:00 AM  
Anonymous LSD toujours pas logué said...

Superbe, ont ne peux que s'attacher à toi a lire ca. Ca vient nous cherché, comme tu le fais si bien.

3/12/2006 6:54 PM  
Blogger drama said...

C'est bien romancé. C'est mignon de donner une image de ton envie de faire le taxi :)

7/20/2006 9:58 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home