26.5.06

Bonne fête CIBL


Hier soir au belvédère du centre des sciences, tout au bout de la rue St-Laurent, on fêtait le 25e anniversaire de la station de radio communautaire CIBL. Entre 1988 et 1996 j'y ai produit et co-animé un émission de rock alternatif franco qui s'appelait : Y'a de la Joie dans le Ghetto. Ça se passait avec la grosse bière sur la console, c'était sale, méchant et souvent bête. Mais au delà du trip d'ados attardés que nous étions, l'émission se voulait une super plate-forme pour passer les messages sociaux et politiques des bands que nous faisions tourner. Ça portait bien son nom (qu'on avait piqué sur une toune des premiers Renaud) et ce fut toute une époque.

Pourtant je n'était pas chaud à l'idée d'aller faire mon tour pour les célébrations. A priori, je ne suis pas très friand des bain de foule et encore moins de ce genre de soirées que l'on passe à répéter à l'un et à l'autre le même résumé "fashion" de ce qu'est devenu ta petite personne. Les sourires forcés, le "P-R" et me taper tout ce cirque sans pouvoir boire une goutte parce que mon taxi m'attends... Trop peu pour moi. Je ne dois pas avoir ce certain gène du bien se comporter en société. À moins qu'en société je me comporte avec une certaine gêne? Hum... J'vais y penser.

Toujours est-il (comprends-tu ;-) que je suis là à rouler dans Montréal branché sur le 101,5 et j'écoute les invités qui se succèdent venir raconter leurs souvenirs, leurs anecdotes et monte en moi une espèce de nostalgie dont je n'ai pas l'habitude. Mon taxi est payé, ne serait-ce que par acquis de conscience, je décide d'aller faire mon tour à la fête. Je parque le cab sur le poste en bas de la Commune en espérant ne pas prendre de tickets et je me rends jusqu'aux portes de la salle qui est bondée. Il y a aussi beaucoup de monde à l'extérieur et tout à coup l'envie de pénétrer dans ce souk disparaît tout aussi vite qu'elle m'était venue. Je m'installe donc en retrait et observe cette faune dans laquelle je ne reconnais personne, du moins personnellement. Comme j'ai eu l'idée de m'apporter un café, je me dis que je vais le finir tranquilos et que je vais retourner ensuite dans ma carapace de métal.

C'est alors qu'arrive mon bon vieux chum Siris. Un artiste et un dessinateur de BD que j'ai justement connu dans cette glorieuse période où je faisais de la radio. En parallèle, on publiait des fanzines et Siris dessinait des bulles pendant que moi je partais sur des "ballounes" ;-) C'est un des rares amis de cette épique époque que je vois régulièrement. C'est vraiment drôle car je ne bronche pas alors qu'il arrive à ma hauteur, il me regarde distraitement et passe tout droit...

- "Eille chose ! "

- "Léongue ! Ma poule ! Faut que j'aille prendre mon bus ! " Il reste à St-Jean sur Richelieu ce zigue ! ;-)

- "J'vais aller te reconduire au terminus vieux, laisse moi finir mon café".

Alors qu'on jase de choses et d'autres arrive un autre vieux pote avec qui j'en ai reviré quelques-unes. Patrick Baillargeon qui est maintenant au ICI entre autres choses et qui à l'époque animait sur CKUT l'émission "Comme un Boomerang". C'était un peu mon maître à penser mais surtout un super bon gars avec lequel j'ai toujours eu des bonnes "vibes". La dernière fois que je l'avais vu, c'était par hasard, je l'avais eu comme client. Comme je ne vais pu voir trop de "shows", ça devait faire une couple d'années qu'on s'était pas jasé.

- "Putain Léon ! Ça fait une paye! "

- "Hey ! Pat de Bratte ! Comment ça va la vie ? "

C'est comme si on s'était vu la veille... Avant que je parte reconduire Siris on a eu le temps de s'échanger quelques souvenirs et quelques anecdotes. Eminemment sympa... Ma conscience pouvait partir en paix.

Mais le plus beau de l'histoire, c'est qu'après être allé reconduire mon bon Siris au terminus, je suis retourné au centre des sciences et j'ai passé le reste de ma nuit à reconduire des gens qui quittaient la fête. Ils m'ont tous fait un topo de ce que fut la soirée, j'ai partagé avec eux moult souvenirs de la station sans sourire forcé, sans bain de foule, et sans gêne.

Somme toute, une sacrée belle soirée et une sacrée belle histoire à raconter...

Bonne fête CIBL ! Et longue vie ! Question que je me tape les noces d'or ! ;-)

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

links to this post

10 Comments:

Anonymous René said...

Chouette, ce billet ! J'aime beaucoup la façon dont tu as su profiter de la soirée tout en étant fidèle à toi-même. :-)

CIBL m'a toujours accordé des entrevues quand j'ai fait des spectacles. Je leur en suis bien reconnaissant.

5/26/2006 8:08 AM  
Anonymous Em said...

Patrick Baillargeon y'était pas a CJMM? Ya de ca.. heum.. 3 ans peut-etre..

5/26/2006 8:43 AM  
Blogger Jef... said...

Très bien écrit, j'ai l'impression d'avoir manqué une soirée entre amis... alors que je ne connais personne dans ce domaine hihi.

5/26/2006 11:30 AM  
Anonymous Anonyme said...

Héé Léon je me suis réveillé avec la tête en dessous du bras Aïe!! sinon çé toujours un plaisir de jazé avec vous oui Monsieur!! marci ben pour la belle fin de souairée j'ai bien rigolé !!une chance que tu m"as reconnu? Ha! ha! toujours ben chouette té textes merci et bonne ride!

5/26/2006 11:46 AM  
Anonymous Anonyme said...

Dommage, j'aurais du prendre le taxi au lieu de mon vélo pour revenir à la maison.
J'aurais pu vous dire que moi aussi j'avais des appréhensions, mais que finalement, je n'ai pas eu à sortir la cassette, tout le monde était juste content de se voir !

Beau party, et quelle vue sur la ville en haut sur la terrasse.

Bonne fête CIBL même si ce matin, tu m'as donné mal à la tête

5/26/2006 12:56 PM  
Blogger wil said...

Funny ending.

How ironic.

5/26/2006 2:08 PM  
Blogger Patrick Dion said...

Aller reconduire plein de monde à la fin de la soirée ? C'est une soirée qui a dû te coûter cher en bout de ligne (de métro).

N'empêche, j'me suis bien amusé à répéter sans cesse: Épique-époque, épique-époque. Essaie, c'est vraiment rigolo !

5/26/2006 2:38 PM  
Blogger French Lily said...

Quelle belle façon de terminer la soirée et de rester dans l'ambiance pour tous ceux qui ont pu faire le voyage de retour avec toi!

5/26/2006 11:32 PM  
Anonymous Anonyme said...

Hey Léon!

Toujours un plaisir de te recroiser, avec ou sans taxi. Et sans taxi se sera aux Têtes Raides!
À+
The Brat qui n'était pas à CJMM il y a trois ans de ça.CIBL, CKUT, CISM, CINQ oui, par contre

6/01/2006 5:39 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ah... ce 25e !
Il y a eu plusieurs histoires pendant cette soirée, mais Pierre-Léon, la tienne est superbe !
J'organisais cette soirée et il est intéressant de tomber sur cette note plusieurs mois après l'événement !

Que de beaux souvenirs...
Merci aux anciens de CIBL, de la part des nouveaux ! membres@cibl1015.com

9/19/2006 5:13 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home