18.5.06

L' Ère du Cellulaire

Un lecteur m'a envoyé un article paru dans la Presse la semaine dernière dans lequel Nathalie Collard se désole du fait que les chauffeurs de taxi d'aujourd'hui parlent plus au téléphone qu'à leurs passagers. Les conversations à bâtons rompus, le Montréal commenté, les observations météorologiques, les confidences diverses dont les chauffeurs meublaient leurs courses ont disparus au profit du cellulaire. La journaliste ajoute que pour avoir du vécu de taximan il faut maintenant passer par les blogues et me fait au passage une petite plogue. ;-)

Pourtant l'utilisation du téléphone cellulaire n'est pas l'apanage des chauffeurs de taxi. Faut pas se promener longtemps sur Ste-Catherine pour constater le nombre impressionnant de monde qui ont l'oreille vissée à leur appareil. C'est un fait de société qui se répercute partout dans les rues et dans les véhicules qui roulent dessus. La journaliste a beau s'attrister de ne pas trouver d'interlocuteur lorsqu'elle grimpe à l'intérieur d'un taxi, je peux lui dire que plusieurs fois par nuit, mes conversations avec mes clients sont interrompues par un appel impromptu. Comme quoi ça va des deux bords.

Ça me rappelle un soir, j'ai 4 hommes comme clients qui s'en vont sur St-Laurent dans le secteurs des bars chics. Sonne alors le téléphone d'un d'eux, l'autre en profite pour passer un appel, le téléphone du suivant sonne et ça prends pas une minute pour que celui du quatrième sonne aussi. C'est presque surréaliste, mes quatre clients parlent en même temps mais à aucun d'eux ! Et comme si la situation n'était pas encore assez cacophonique, mon téléphone s'est mis à vibrer... Je me souviens encore du regard ahuri d'un automobiliste arrêté à mes côtés sur une lumière. Assez cocasse merci.

Mais bon, je comprends les doléances de la journaliste. C'est pas des plus intéressant de devoir se farcir un chauffeur qui discute à une tierce personne. En ce qui me concerne j'abrège mes conversations au téléphone quand je fais monter un passager. C'est juste une question de respect. Par contre je ne suis pas d'accord avec elle quand elle préconise l'interdiction du cellulaire (qu'elle semble vouloir limiter qu'aux chauffeurs de taxi ?! ) . Aujourd'hui beaucoup de clients font affaire directement avec un chauffeur avec lequel ils se sentent à l'aise. C'est aussi une question de rejoindre ses proches, de rejoindre une remorqueuse en cas de besoin, ou encore le 911. Pour une question de sécurité au volant, je serais d'accord avec le port obligatoire du casque (head-set) mais l'interdiction du cellulaire? Je n'y crois pas. On peut quand même en parler...

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

links to this post

21 Comments:

Anonymous v said...

une étude a prouvé que parler au cellulaire avec un headset était aussi dangereux qu'avec le cellulaire. le problème, en conduite, n'est pas le fait qu'on soit privé d'une main mais plutôt que notre attention est dirigée ailleurs.

sinon, il est vrai que plus d'une fois sur deux, je tombe sur un chauffeur de taxi qui parle au cellulaire tout le long de la ride, et pas en français. dans la mesure où j'ai pas l'air de le déranger quand je lui donne ma direction, ça ne me dérange pas parce que je sais pas à quel point c'est dans sa définition de tâches de me tenir la conversation mais j'avoue trouver beaucoup plus sympathiques ceux qui le font.

5/18/2006 7:56 AM  
Anonymous René said...

Interdire les cellulaires ? Non, tout de même. Mais réapprendre à certaines personnes le savoir-vivre, chauffeur de taxi ou pas, ça, je veux bien ! :-) Et apprendre aux gens, entre autres, que ce n'est pas parce qu'ils ont un téléphone dans les mains qu'ils sont tout seuls chez eux, dans leur salon. Ça, ça m'étonnera toujours.

Moi, j'aime bien les chauffeurs de taxi qui me font la conversation... sauf quand je suis très préoccupé ou très fatigué et que je préfère me taire. Mais ça, ça se sent tout de suite. Mais je reste poli, hein !

Quand on parle de cellulaires, j'ai toujours la même scène en tête : je marchais sur Ste-Catherine quand j'ai vu deux hommes d'affaire en train de dîner ensemble sur une terrasse. Sauf qu'ils ne se parlaient pas, ils étaient chacun en train de parler dans leurs cellulaires...

5/18/2006 8:27 AM  
Blogger Laza said...

On devrait seulement interdire le cell aux hommes au volant. Avouez qu’on est trop nul pour faire deux choses à la fois? :P

5/18/2006 8:47 AM  
Blogger Patrick Dion said...

Ne pas parler au cellulaire dans certains endroits est une question de respect pour les gens qui t'entourent (au resto par exemple). Mais au volant, c'est une question de sécurité. Je préconise l'interdiction du cellulaire au volant. Personne ne peut dire qu'il n'a jamais eu de moment d'inattention au téléphone alors qu'il conduisait. Et ça ne prend qu'une fraction de seconde d'inattention pour foncer dans la gueule de quelqu'un.

Personnellement, je me suis débarassé de mon cellulaire l'année dernière. À mort l'esclavage ! Je ne me suis jamais senti aussi libre depuis que je suis capable de m'évader de cet engin démoniaque!

5/18/2006 9:44 AM  
Anonymous Jonathan Villiard said...

Moi je suis vraiment pas du type très jasant en taxi, donc ca me dérange pas vraiment si le chauffeur parle au téléphone. En autant qu'il reste prudent! :-)

5/18/2006 9:45 AM  
Anonymous Intellexuelle said...

Personnellement, hihihi, je suis haïssable quand quelqu'un parle au cellulaire en ma présence. Parce que je me dis que cette personne-là doit bien vouloir partager sa conversation, si elle la fait à côté de moi, je m'intègre, malgré tout. Pour un «ah oui, ce soir, je vais voir», moi je réponds : «dis-lui carrément que ça ne te tente pas». Pour un «Ah, vraiment ? Incroyable !» je rétorque : «Quoi ? quoi ? qu'est-ce qui s'est passé ?». Pour un «Je suis occupé présentement», je réponds : «Il est à côté de moi, et on se regardait dans les yeux langoureusement».
Je me fais enligner de travers, y'a pas à dire. Mais bien souvent, ça suffit à faire déplacer les cellulaireux...

5/18/2006 9:54 AM  
Anonymous René said...

Je n'ai pas raconté cette histoire, déjà ? Il y avait une femme dans l'autobus, l'autre jour. Elle parlait TRÈS fort dans son cellulaire. Elle organisait un truc avec une amie. Et à la fin, elle a dit, le plus naturellement du monde : « Mais c'est un secret, là, hein ? » Ça m'a tout pris pour ne pas éclater de rire.

Moi, je n'en ai pas, de cellulaire et je n'en veux pas !

5/18/2006 10:37 AM  
Anonymous Matthieu said...

Je croyais en fait que c'était interdit les cellulaires pour les chauffeurs de taxi, par les compagnies de taxi...

Personellement, ca m'agace toujours quand mon chauffeur jase avec son pote pendant qu'il me conduit... Pis ca devient mêlant, tu sais plus s'il te parle à toi ou à son ami!

Je crois que par courtoisie et par soucis de sécurité, un chauffeur devrait éviter de répondre à son cellulaire (ou d'appeller) pendant qu'il est avec un client.

Je suis un utilisateur de cellulaire mais je suis responsable. Quand je suis au travail, mon cellulaire est fermé ou sur vibration et je prends mes messages quand je ne suis pas avec un client. Les taxis devraient faire pareil. Simplement pour offrir un meilleur service à la clientèle.

5/18/2006 11:17 AM  
Blogger AuRéUs said...

Parfaitement d'accord avec laza hihi

Sinon, je ne suis aps pour interdire les cellulaire car c'est pratique en cas de besoin, mais seulement en cas de besoin. J'ai remarquer que souvent quand ya un pépére devant moi c'est qu'il est au cellulaire.. pas de flasher? et bien non sa main est prises etc...

5/18/2006 11:46 AM  
Blogger Fée said...

Moi, tant que le chauffeur a les yeux sur la route, je n'ai pas de problème à ce qu'il parle au téléphone, mais j'avoue que j'aime bien jaser avec eux moi aussi! J'ai déniché des bijoux de chauffeurs à Montréal, dont un certain M. Bonheur avec qui j'ai rigolé tout le long du trajet!

S'il fallait interdire le cellulaire aux chauffeurs de taxi, eh bien pourquoi pas aux clients qui entrent aussi... tant qu'à s'ignorer, faisons le en silence....

5/18/2006 12:15 PM  
Anonymous Nitro said...

Ah, au moins t'as du respect pour tes passagers en ne parlant pas au téléphone. Ce n'est pas comme beaucoup de personnes dans mes cours qui laissent leur téléphone ouvert... Je reviens justement d'un examen et pendant 2h, il y a 5 téléphones qui ont sonné, trouve le problème!

5/18/2006 1:00 PM  
Anonymous Lylas said...

Interdire le cellulaire qui nous prive de l'une de nos mains soit! Mais interdire les headset ... elle est où la différence entre parler à quelqu'un qui est à nos côtés et à quelqu'un par le biais de ce bidule ??? Cela reviendrait, à l'extrême, à interdir toute distraction, quelle qu'elle soit! Il faut tout dabord utiliser notre bon sens, ce qui ne semble pas être inné chez certaines personnes !

5/18/2006 4:47 PM  
Blogger Patrick Dion said...

Lylas: J'ai dû parcourir au moins un million de kilomètres depuis que j'ai 16 ans. J'ai eu mon premier téléphone cellulaire en 1990. À ce moment, les cellulaires étaient de gros téléphones "boltés" dans le plancher du char. Ironiquement, on pouvait, dans ces années-là, parler sans téléphone dans les mains grâce à un micro fixé au pare-soleil. On entendait la voix de notre interlocuteur via un haut-parleur situé dans le téléphone. Ben tu sais quoi ? Hé oui, il arrivait qu'on perde une fraction de seconde d'inattention même de cette façon.

Il y a des études qui prouvent qu'avec ou sans headset, il est dangereux de conduire en parlant au téléphone. Ces études expliquent même pourquoi ça n'est pas la même chose que de parler à un de nos voisins passagers. Paraît que ça a trait à la région du cerveau qu'on utilise mais je ne suis pas chercheur et je ne m'y connais visiblement pas en cerveau (oui il m'arrive de ne pas l'utiliser). Mais peut-être que les chercheurs qui ont effecté ces études étaient elles-même dépouillées de bons sens... ;-)

5/18/2006 5:19 PM  
Blogger Patrick Dion said...

Oups, qu'on perde une fraction de seconde d'attention bien sûr (faute d'inattention, excusez-moi, j'étais au téléphone) !!!

5/18/2006 5:21 PM  
Blogger Num said...

1-La région du cerveau serait peut-être celle utilisée pour "imager" notre interlocuteur. Quand on a quelqu'un à côté de soi, on regarde plus la route.

2-Taxi ou pas taxi... Moi je vois des chauffeurs d'autobus!!!! Ça, ça fait peur!!!

3-Ça me fait rire quand on parle de sécurité. Si t'as VRAIMENT un gros problème, arrêtes-toi sur le bord de la route. Ce n'est pas interdire le cellulaire dans une voiture, c'est l'interdire EN CONDUISANT!!!!

4-Il y a quelques années on n'avait pas de cellulaire... Est-ce qu'on était plus en danger???

5-Je suis juste contre!! Mais peut-être avec le headset...

5/18/2006 5:47 PM  
Blogger Zhomlady said...

Je suis contre les interdictions. Mais je dois avouer, moi qui prends le taxi plusieurs fois par semaine, que le cellulaire est devenue une plaie. Souvent, le chauffeur écoute d'une oreille distraite ma destination, rase d'emboutir d'autres voitures en continuant de placoter et se trompe finalement de direction parce qu'il ne m'a pas écouté.
Un bien meilleur truc, tout à fait démocratique: comme pour un serveur à l'air bête, pas de tip au chauffeur qui ne lâche pas son cellulaire, c'est tout!

5/18/2006 10:16 PM  
Anonymous Bibi said...

Moi je serais pour interdire les cons au volant, un point c'est tout!

5/18/2006 11:22 PM  
Blogger Loula la nomade said...

Salut Pierre-Léon,

Chaque fois que j`ai pris un taxi à Mtl j`ai dit au chauffeur saviez-vous que l`un de vos confrères tient un merveilleux blog?
Mea culpa, je me sers rarement d`un cellulaire, mais j`ai gaffé deux fois et pas à peu près. Février, je présente le lieutenant gouverneur Herménégilde Chiassion aux jeunes du Forum et alors qu`il commence à faire son discours commence la musique style ma fille appelle. Son aide me lance un regard quant à lui il a trouvé ça drôle. La deuxième fois durant un concours de chant, heureusement que la sonnerie était inaudible, juste quand la jeune fille a entamé un alleluia. Man, j`ai fermé le bidule à une vitesse incroyable et cette fois heureusement que personne n`avait entendu la sonnerie. Donc moi je ferme dorénavant.

5/19/2006 10:31 AM  
Anonymous gps légaré said...

Moi je me méfie des études "scientifiques". Supposons que le chercheur qui a fait l'étude a une assistante avec des gros seins, c'est peut-être ça qui lui a fait perdre sa concentration au volant, pas le téléphone... Ah-ha!

5/19/2006 2:03 PM  
Blogger Galad said...

D'accord avec Lady Guy, pas de pourboire aux chauffeurs qui parlent au téléphone. Avec les économies, je pourrai peut-être avoir mon propre cellulaire, qui sait?

Mais sérieusement, je me demande avec qui ils peuvent bien jaser comme ça toute la nuit...

Et puis tiens, ça me rappelle un fait vécu: http://galadenvoyage.blogspot.com/2005/01/yo-manqu-fm-pedu-tt-moin.html

5/21/2006 1:35 AM  
Blogger France said...

C'est vrai que quand on a un chauffeur de taxi qui décide d'appeler sa conjointe ou autre... ca vient tannant. C'est le fun d'avoir un chauffeur qui est un peu jasant et gentil. Nous à chaque samedi on prend un taxi après avoir fait l'épicerie. On a un bébé et c'est bien quand le chauffeur nous aide un peu. Et mon chum est généreux pour le pourboire quand on se fait aider un peu.

6/01/2006 8:38 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home