8.11.06

Bonne fin de nuit

L'arrivée du temps froid fait en sorte de raccourcir les nuits de travail. Quand les bars ferment les gens ont beaucoup moins tendance à flâner dehors et quand arrive quatre heures du mat ces temps-ci, les trottoirs sont désertés. Dans les rues, que des taxis espérant trouver un dernier client à raccompagner. Si vous vous promenez en ville à ces heures un peu bizarre, vous savez de quoi je parle. Vous n'avez qu'à pointer le ciel du doigt pour que trois véhicules arrivent en trombe près de vous. Le choix de l'embarras quoi... Dans ces fins de nuit quand je fais le tour des derniers endroits où se trouvent des clients potentiels et que je ne vois que des taxis avec des dômes allumés, c'est clair que ça signifie que l'heure d'aller parquer le véhicule a sonnée.

Je me dois de ramener le taxi pour cinq heures du mat. Bien sûr y'a rien qui m'empêche de le ramener à n'importe quelle heure mais comme je prends le métro pour revenir chez moi et que la première rame passe à 5h35 ça me laisse assez de temps pour faire autre chose. Si la nuit a été tranquille, je reviens à l'appartement me fais à souper, fais le tour rapidement des courriels qui s'accumulent et pars ensuite faire le plein avant de ramener le taxi à bon port. Je jase un peu avec le gérant et marche prendre mon métro. Par contre si ça a bien roulé et que la nuit a été plus lucrative que prévu, je vais directement porter le taxi et j'appelle un confrère pour entrer directement chez-moi. Ça me permet de transformer cette heure de voyage en une de repos.
À ce temps-ci de l'année une petite heure ici et là, c'est toujours ça de pris. N'est-ce pas? ;-)

Ça me permet aussi de discuter avec des confrères dans un contexte hors compétition. Je compare ma vision du métier avec la leur, on jase de nos bonnes courses, des maudits chantiers, du prix du gaz, des permis, des horaires qu'on se tape, du temps qui fait. Souvent je m'intéresse à leurs origines, je leur pose des questions sur la politique de leur pays. Parfois je m'informe si ils ont des enfants, on jase de la vie en général quoi. On a beau être des concurrents sur la route, reste que nos vies sont pas mal parsemées des mêmes petite misères.

On a pas des vies ordinaires, nos jobs ne sont pas des plus faciles, on ne sait jamais sur qui on va tomber, par quoi on va se faire frapper. On ne vit pas dans l'opulence et les nuits sont toujours longues. Pourtant la plupart des ces chauffeurs qui me raccompagnent au petit matin me répètent bien souvent que malgré tout, cette vie de taxi, ils n'en changeraient pas. Ça me réconforte toujours d'entendre ça. Ça me fais réaliser que je ne suis pas complètement fou! Merci puis bonne fin de nuit monsieur le chauffeur...

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

links to this post

15 Comments:

Anonymous titemarmotte said...

il est 11h du mat du doit surmentbien dodoter....
passe un bonne nuit

11/08/2006 5:21 AM  
Anonymous Laza said...

Bonne nuit cher Leon! Les clients montréalais sont chanceux. Ici, à Paris, on peut attendre plusieurs minutes, en faisant la file, pour avoir un taxi. Et ceci avec des ti kids chiants qui tente sans cesse de couper…..samedi dernier on a attendu au moins 20 minutes à minuit à la place de la Bastille. ET si jamais t’a le malheur de ne pas vouloir aller assez loin… le taxe dit qu’il n’a pas le temps ou qu’il ne va pas dans cette direction…. je te jure! Desfois…..arrragh! ;)

11/08/2006 5:57 AM  
Blogger cammu said...

Bonne nuit, bon matin, je sais plus.
Un café s'impose dans mon cas...
:)

11/08/2006 7:27 AM  
Anonymous Anonyme said...

Salut Pierre-Léon,

Très beau texte, merci de partager un moment de ta vie avec nous. Une vie particulièrement spéciale et quelque peu à l'envers de la nôtre.

Bonne nuit pour toi, et bonne journée pour moi !!

11/08/2006 8:03 AM  
Blogger Francis-D said...

Salut Pierre-Léon,

Très beau texte, merci de partager un moment de ta vie avec nous. Une vie particulièrement spéciale et quelque peu à l'envers de la nôtre.

Bonne nuit pour toi, et bonne journée pour moi !!

11/08/2006 8:04 AM  
Blogger Patrick Dion said...

Bon bon bon, deviendrais-tu tendre tout à coup ? ;-)

11/08/2006 8:32 AM  
Blogger Alex said...

Je n'ai tenté que très peu longtemps l'expérience du rythme de nuit. Le temps d'un été, de mai à août, du dimanche au jeudi. Quelques mois,mais ça a été assez pour comprendre le pourquoi et le comment de ce texte...

À force de travailler seulement sous les étoiles, on devient contemplatif. À force de se frotter les mains et de souffler de la buée sous un ciel noir aux reflets du vide infini qui entoure notre petite terre, on vient qu'à regarder plus petit, et voir comment ces petits détails font une différence énorme dans la vie.

Parce qu'au fond, on est peu de chose, mais c'est tellement beaucoup.

C'est bien de se débarasser des barrières de la compétition, de partager des petits bouts de vie comme ça, de s'attarder sur des détails auxquels personne n'a l'habitude de s'attarder. Comme tu tiens un blogue, un des plus populaires de la blogosphère québécoise en plus, j'imagine que je ne t'apprends rien en parlant de détails, de partage de bouts de vie et de contemplation, mais quand même...

Bonne nuit alors. Si tu as l'occasion de savourer le plaisir d'un réveil matinal, d'un déjeuner face au soleil levant, bref de te réveiller en même temps que le monde entier... profites-en. Ça fait un bien fou, surtout quand on en a perdu l'habitude.

11/08/2006 8:43 AM  
Anonymous Annie said...

Cher chauffeur,
Je ne te connais pas mais je connais bien la vie de taxi, mon papa étant lui-même propriétaire-chauffeur à Laval depuis au moins 25 ans. Mon père commence sa journée quand tu termines la tienne, vers 5h30am. Chaque dimanche soir, lors du traditionnel souper de famille, on s'asseoit à la table et je lui demande toujours de me raconter sa dernière histoire bizarre, sa course la plus drôle. Souvent, les histoires commencent par: "l'autre jour, j'embarque un gars...". Mon père est passionné par son travail, beaucoup plus qu'un gagne pain pour lui. Dans son taxi, il a le temps de voir le temps passer, les heures comme les saisons, les jours comme les années. Je trouve que ca a queque chose de zen, même si je sais que la conduite est souvent rock and roll. Un beau contraste quoi! Pour mon papa, le taxi c'est aussi un mode de vie...

11/08/2006 10:10 AM  
Anonymous Michèle said...

Avec réseaucontact, j'ai rencontré un homme qui avait un doctorat. Rares les doctorats! Avec de la culture qui correspondait à son diplôme (car bien sûr, la culture ne correspond pas nécessairement au niveau de scolarité, ouais, je sais.... ). Grande curiosité intellectuelle. Bref, un homme intéressant à mon point de vue du moins. Il avait enseigné la philosophie à l'université de Montréal. Détestait. A donné sa démission. Dans la rue, il se prend un job de chauffeur de taxi en attendant.....

Il y est toujours plusieurs années plus tard. Heureux. Il me parle de liberté, de longues heures de travail mais parce qu'il l'a décidé, de pauses quand lui décide, de surprises, de gens parfois intéressants, parfois menaçants, il sait faire la différence en général, n'embarque pas tout le monde, étudie l'espagnol par lui-même et pratique avec ses clients hispaniques. Me raconte des belles histoires aussi, comme quand il protège des femmes un peu saôules qu'un mec veut ramener. Il va conduire la dame chez elle après avoir laissé le monsieur chez lui, que ça lui plaise ou non. Chevaleresque le monsieur. Il a de belles valeurs morales. Aime la marginalité. Aime les femmes aussi. Bref, il me fait penser à vous, Léon. Il s'appelle René.

11/08/2006 12:30 PM  
Anonymous archivelore said...

Bonjour,

Comment je gagne 800 euros par mois?

[img align=right]http://i5.photobucket.com/albums/y181/lilleplus/toriq/comptep2aypal.gif[/img]

http://i5.photobucket.com/albums/y181/lilleplus/toriq/comptep2aypal.gif

je vous donne la reponse par email

archivelore@gmail.com

a bientot

11/08/2006 3:52 PM  
Anonymous Claudine said...

Je te lève mon chapeau. Tu n'as pas la vie facile tous les soirs... et reste que tu aimes encore ce que tu fais après tant d'années! Bravo!

11/08/2006 4:09 PM  
Anonymous Alex said...

Souvent, nous avons tout et on se plein, l'important c'est d'aimer ce que nous fesons, prendre le points "négatifs" et les tournés en notre faveur.

On voit tout de suite que tous les gens que tu as rencontré lors de ton travail ont laissé une partie de leur connaissance, de leur culture dans ton lieu de travail, que tu côtois jours après jours. C'est ce qui fait la beauté de tes textes

Bonne nuit Pierre-Léon

11/08/2006 9:25 PM  
Blogger Jean-François said...

Toi et moi on sait ce qu'on vit dans ce domaine. La saison hivernale se rapproche et la patience des clients va prendre le bord peu à peu. Les voyages vont se raccourcir peut-être mais devenir plus nombreux parcontre.

Je me trouve chanceux d'avoir la voiture 24 heures et être payé au pourcentage (tu le sais déjà je crois). Mais les chauffeurs qui payent leurs locations ainsi que l'essence doivent travailler plus.

Question de concurrence, il n'y a que 2 compagnies sur la Rive-Sud de Montréal. Les gens qui y demeurent le savent.

Enfin bref, comme tu le disais, le taxi c'est la liberté. La vraie. Seulement un hic... Pas de fond de pension pour nos vieux jours (je ne parle pas des proprios qui possèdent des permis valant au bas mot près de $200,000), pas de congés de maladie, pas de congés fériés payés non plus.

Faut vraiment aimer ce job. Je crois que c'est mon cas.

Bon post comme toujours cher collègue.

@+ :-)

11/09/2006 4:07 AM  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour Pierre-Léon,

Les histoires que vous racontez sont savoureuses, je me délecte. Je travaille comme recherchiste pour une émission de télé et j'aimerais en savoir un peu plus sur votre parcours...
Avez-vous une adresse courriel par laquelle je pourrais vous joindre.
Merci!
Alexandra
alexandra_angers@radio-canada.ca

11/09/2006 3:19 PM  
Anonymous loca said...

j'habite une petite rue où il y a depuis des années un petit garage qui ne reçoit que des taxis... le patron est antipathique mais les mécaniciens eux font mes matins avec leurs sourires et leurs signes de mains pour me souhaiter une bonne journée, ou bien c'est à mon retour... les chauffeurs de taxis eux doivent écouter le patron. et le patron il veut que les chauffeurs de taxi stationnent les voitures sur la petite rue où il n'y a pas bcp de stationnement pour les gens qui y vivent... des fois, j'ai ce patron en aversion et je pense à tous ceux qui doivent endurer sa face de croque mort... et je les trouve bons. j'espère pierre léon que t'as un bon patron !

11/15/2006 5:17 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home