19.1.07

Songes d'une nuit d'hiver

Ambiance raffinée. Elle me caresse une main. Dans l'autre, une vodka épicée. Cool. Miles Davis distille son génie.
Des volutes musicales sortent d'un piano aqueux. Visions volatiles. Je plane. Réellement. Je quitte mon écorce charnelle pour m'imprégner de ces notes en suspension. Je me regarde assis à la table. Mes yeux sont fermés. Elle me masse délicatement le cou et les cheveux. Une trompette éthérée s'insinue. Le grand Miles sort de l'ombre, il va m'offrir le plus beau solo de sa vie. Je ne me suis jamais senti aussi bien. Le voila dans le cercle de lumière... Pwouette! Pwac!! Quoi?? Pwâ! pwâ! pwâ! Pwâ! pwâ! pwâ! Pwâ! pwâ! pwâ! Pwâ! pwâ! pwâ! Quessé??

J'ouvre les yeux. Il fait noir, Pwâ! pwâ! pwâ! Pwâ! Dans la rue sous ma fenêtre une remorqueuse vient d'anéantir mon rêve.
Merde mon char!! Pwâ! pwâ! pwâ! je saute hors du lit enfile mes vêtements, j'cours vers la sortie, j'suis dans les vapes, où sont mes clefs? J'me réveille pour de bon et réalise que ça fait 5 ans que je l'ai vendu mon bazou... Pwâ! pwâ! pwâ!............ FUCK!!

Minuit et demi un towing aboie et la caravane passe. Impossible de refermer l'oeil, de retrouver la quintessence du jazz et la délicatesse de la douce. Je rage. Y'à pas à dire, Platon avait vachement raison quand il disait que l'essence précède l'existence. Un million par jour pour enlever cette neige de merde. Pour que demain plus de chars nous envahissent. Rouler l'économie à une piasse le litre.

Complètement gaga j'me suis mis "Ascenceur pour l'échafaud ", mais je n'entendais que le cortège de dix roues, de charrues, de souffleuses et autres chasses-neige de tout acabit qui déambulait coté rue. Éveillé j'ai rêvé d'une ville blanche jusqu'au printemps. J'ai rêvé d'une planète vidée de son or noir et de ses ordures. J'ai rêvé à la neige qui tombe lentement en silence. J'ai rêvé. Puis je me suis rendormi.

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

links to this post

26 Comments:

Blogger Cacawet said...

Maudit beau texte Leon.

1/19/2007 7:02 AM  
Anonymous Carole said...

Très beaux rêves autant celui endormi que celu éveillé ;o)

1/19/2007 8:25 AM  
Anonymous Anonyme said...

Tu es comme les fromages que je goûte avec délices...plus tu vieillis, plus tu tu te raffines. Bravo mon gars. Mamali.

1/19/2007 9:08 AM  
Blogger Cecile Gladel said...

Pierre Léon, t'es le taxi le plus écolo que je connaisse....tu pourrais être le premier qui roule en hybride à MOntréal ? À moins qu'il n'y en est déjà ? En connais-tu ?

1/19/2007 10:09 AM  
Blogger Nina said...

j'ai fermé les yeux…

1/19/2007 10:11 AM  
Blogger Nina said...

j'ai fermé les yeux et j'ai…
www.ziopeppino.com

1/19/2007 10:13 AM  
Anonymous Martin said...

Il faut essayer Mark Isham et son hommage à Kind of blue de Miles!!! Wow!!! Blue sun que ça s'appelle.

1/19/2007 10:17 AM  
Blogger TiNouk said...

Miles, Miles, Miles, ... ya que toi qui a ce pouvoir quasi-surnaturel de faire jouer une trame de fond si propice aux rêves de bien-être.

Merci M. Léon pour (encore une fois) ce délice matinal.

1/19/2007 10:19 AM  
Blogger Patrick Dion said...

Excellent texte.... et belle imitation d'une remorqueuse!

1/19/2007 10:27 AM  
Blogger Marchello said...

J'ai aimé ton sursaut et ta description du difficile retour à la réalité. J'ai déjà vécu de quoi de semblable. Ahurissant.

1/19/2007 10:38 AM  
Blogger Les Cases said...

Super ce texte... Très original

1/19/2007 10:52 AM  
Anonymous nina said...

j'ai encore envie de rêver…

1/19/2007 11:38 AM  
Blogger Accent Grave said...

Il faut se souvenir des villes désertes, tout à fait silencieuses et magnifiques lors du grand verglas. J'allais de villes en villes, quelle beauté, le contraire du bruit, le contraire de ce qui vous a dérangé.

Accent Grave

1/19/2007 3:16 PM  
Anonymous Marc said...

Miles Davis me faitle même éffets. J'adoooore. Mais ce soir ce qui me fait effet aussi c'est le petit rose que je viens de boirE.

1/19/2007 3:34 PM  
Anonymous Anonyme said...

C'est un texte vraiment bien écrit Léon et j'ai vraiment hâte de lire ton livre!!

1/19/2007 4:11 PM  
Blogger Ivellios said...

J'Le sais c'est quoi se faire réveiller par la remorqueuse pour déplacer son auto... ça réveille mal en mautadine pis tu te rendors pas après, te demandant si ton auto est bien stationner.

1/19/2007 6:11 PM  
Anonymous nina said...

bonne nuit…fais de beau rêves…

1/19/2007 6:15 PM  
Anonymous nina said...

bonne nuit…

1/19/2007 6:17 PM  
Blogger Francis said...

Très beau ton texte mon cher !!

1/19/2007 7:15 PM  
Anonymous Anonyme said...

Hehehe...

A preuve que ca traumatise serieux c'est que t'avais oublie que t'avais pu ton char...est drole...ahahaha

J'ai mon entree maintenant...fini l'bad trip! :D

Coup donc!...des bouchons?...t'as essaye? ;)

Nofie

1/20/2007 10:23 AM  
Blogger Laurie said...

Hum...beau rêve! En espérant qu'il se réalise ;) En passant j'adore le titre. Très approprié. Ça colle merveilleusement bien.

1/20/2007 11:53 AM  
Blogger Laurie said...

Je n'ai qu'à vous souhaiter de faire de beaux rêves! En passant j'adore le titre de ton billet. Il colle merveilleusement bien.

1/20/2007 11:56 AM  
Blogger Geneviève said...

Ahhh Miiiiiiiles, avec ahhh Jaaaaaaames.

Magnifique rêve, et brusque retour à la réalité.

1/20/2007 7:13 PM  
Blogger Jici said...

Très bon P.L.

À quand le livre ?

1/21/2007 5:45 PM  
Blogger Brijit said...

à chaque fois que je viens te visiter, tu caresses mes yeux et mes pensés avec tes mots... Merci! Tu es du vrai "bonbon", hihihi

1/22/2007 1:35 AM  
Blogger En direct des îles said...

Une chance que Miles est là pour panser les plaies.
C'est vrai que le déneigement à Montréal se passe dans une ambiance de fin du monde entre sirènes et klaxons... Tout pour être relax quoi!

1/22/2007 6:05 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home