22.3.07

Salut alékoume

V'là deux semaines, c'était pour la relâche scolaire, la semaine dernière pour le lancement, cette semaine parce que j'ai la crève, j'appelle encore une fois le patron pour lui dire que je ne travaillerai pas cette semaine. "Ben non boss, désolé, trouvez-vous un autre chauffeur" J'imagine déjà les sous-entendus. Ce n'est pas de ne pas louer son taxi qui l'embête, des chauffeurs, ce n'est pas ça qui manque. Non son "badtrip" vient du fait qu'il ne peut quitter le garage. Control freak à l'os, pas moyen de s'extirper de cet enfer encrassé de vieille huile sur fond de cour à scrap et de doléances de chauffeurs. Il a beau être propriétaire d'une flotte d'une trentaine de taxis dont chaque permis vaut 220 000 $, il reste esclave de son capital.

Je ne roule pas sur l'or, mais je n'ai pas de dette, pas de fil à la patte et j'ai fait le choix de ne pas me faire chier dans la vie. Mettons qu'en général, j'y arrive assez bien. Et je comprends que ça en frustre quelques-uns dans mon entourage immédiat. Dont mon boss.

Faique je suis là à attendre au bout du fil qu'il daigne me répondre quand j'entends la voix de Miloud le mécano.

— Hillo!
— Salut aléquoume Miloud c'est Léon!
— Qui? Je sais qu'il me niaise, mais je joue le jeu.
— Léon, Léon....
— Ah Lion? Mis kesse ti fais? On ti vois plus? T'es parti à Ouarzazate?
— Mais non chuis dans ton village natal d'Essaouira dans une cabane à sucre!

On rit tout les deux de bon coeur. J'ai passé une couple de semaines dans son bled il y a une vingtaine d'années. Je sais qu'il ne détesterait pas retourner y vivre. Pis à bien y penser, je ne détesterais pas ça non plus. Je ne manque jamais de lui raconter les aventures que j'y ai vécues en brodant ici et là. Lui est toujours content et encore plus quand je lui file une couple de piasses après qu'il ait "tchèqué" l'huile du cab. Échanges de bons procédés. Pas de putains d'accommodements raisonnables, juste du respect entre deux gars qui essaient de gagner leur vie...

- Peux-tu faire le message au boss que je ne rentre pas cette semaine?
- Ah lui qu'il aille chi....
- Ok Miloud choucrane pis salut alékoume!
- Salem alékoume mon Lion...
- Attention aux oreilles de christ!
- Hahahaha...

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

links to this post

12 Comments:

Blogger Jean-François said...

Je suppose qu'il n'est jamais malade lui... Il ne prend jamais de semaine de congé lui ?

Je lui aurais dit ma façon de penser moi... (je sais, mon caractère irlandais dilué parmi quelques générations me ferait perdre ma job) mais tu as sans doute raison mon Léon.

3/22/2007 5:45 AM  
Anonymous nina said...

Ne t'en fais pas Léon, soigne toi et puis c'est tout. Bois du bon thé à la menthe et savoure ton succès. La jalousie rôde.
Je continuerai toujours à te lire, sans te snober maintenant que t'es riche et célèbre ! hahahahahahahahah!!!!!

3/22/2007 6:08 AM  
Blogger Dianerythmes said...

Ces gens là ne sont pas sur notre chemin pour rien.. Ils viennent enraciner davantage nos choix de vie, nos valeurs,etc.. ¨ca viens confirmer encore plus fort ce que tu veut pour toi dans ta vie mais surtout ça permet de voir combien cette vie qu'est la tienne est nourissante et remplissante pour le corps, la tête et le coeur..Bon repos Pier-léon laisse toi bercer par la joie que ton coeur vie en ce moment...xox

3/22/2007 9:51 AM  
Blogger Femme accomplie said...

La crève c'est la rançon de ta gloire !! Après avoir serré toutes ces mains lors de ton lancement, tu as du être en contact avec des milliers de germes.
Cuve ton bonheur et tes microbes !!
Réjouis-toi de ce succès !!!

3/22/2007 10:37 AM  
Anonymous Anonyme said...

Un gros merçi Pierre-Léon pour ton livre, c'est vraiment apprécié. Bon vent!!!! Mamali.

3/22/2007 11:29 AM  
Blogger Francis said...

Ça ne manque pas d'humour, mais pour ce qui est du boss.....

Salut !!

3/22/2007 1:37 PM  
Anonymous bill cosby said...

PL @ dit: Je ne roule pas sur l'or, mais je n'ai pas de dette, pas de fil à la patte et j'ai fait le choix de ne pas me faire chier dans la vie.

Bien caliss on est 2 dans le meme bateau, quel beauté de pas stressé quand on ouvre la boite aux lettres.

Et qu'elle jouissance de pouvoir dire a un un ostie de boss chiant. Pas content ben va donc chier!!!!!

La beauté d'etre autonome financierement. Plus jamais je voudrais revenir dépendant d'un boss chiant.

3/22/2007 1:58 PM  
Anonymous Chroniques blondes said...

Qu'est-ce tu faisais dans son bled? I am mucho curieuse. Choukrane, mabrouk et toutes ces sortes de choses.

j'ai beaucoup aimé "pas d'accomodements, juste du respect entre deux gars qui essaient de gagner leur vie". Tout est là hein?

3/23/2007 8:41 AM  
Blogger Loula la nomade said...

Salut Pierre-Léon,
Bein tiens si tu veux revivre l'ambiance d'Essaouira, Ouarzazate, Marrakesh, Tanger ou Tunis, nous nous rencontrons jeudi soir prochain. Kenza organise la rencontre vu que je serai à Mourial pour la semaine. Qui sait, je finirai par avoir ma dédicace:-)
Mwah

3/23/2007 12:55 PM  
Blogger crocomickey said...

Moi c'est demain que je vais faire ma p'tite ronde ans une cabane à sucre. Et si j'y croise une bande de musulmans en prière, je serai accomodant ..... j'irai donc leur pousser La Danse des Canards au beau milieu de leur prière. Coin Coin Coin Coin. Bon repos PL !

3/23/2007 1:53 PM  
Anonymous Lunamer said...

Et Tafraoute ??
Il ne faut pas oublier Tafraoute !!!

Entouré de montagnes qui prennent des teintes de rose en fin de journée et ses hommes bleus du désert. Bleu comme ces roches qu'on trouve à quelques kilomètres de ce village et peintes ainsi par le peintre belge Jean Veran.

3/24/2007 7:43 AM  
Blogger Meganapou said...

Bonjour! J'ai lu votre livre hier.... d'une traite finalement.. Wow merci j'ai beaucoup aimé. J'ai ris, pleurée, envie de vomir et tout ca en quelques heures à peine.
Merci encore!
et Félicitation!

3/28/2007 10:00 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home