12.12.07

Esprit de Noël (es-tu là?)

Le week-end dernier entre mes allumés des partys de bureau et mes habitués de la fièvre du samedi soir, j'ai embarqué cette petite famille qui retournait à leur hôtel. Sans trop poser de questions, j'ai deviné que le papa devait avoir à faire à Montréal et avait amené maman et enfants pour passer un peu de temps ensemble dans la grande ville. D'habitude ces papas en profitent pour aller aux danseuses et se payer du bon temps, mais j'imagine que ce papa-là était d'un autre type.

Ce n'était pas une longue course pour les ramener à bon port et pendant le trajet, les enfants se sont mis à triper devant les décorations de Noël qui ornent les immeubles du centre-ville.

— Oh la grosse couronne bleue, c'est immense!

— T'as vu maman les beaux sapins rouges?

— Wow c'est tellement beau!

— Oh regardez celle-là!

Avec mon regard blasé, j'ai toujours trouvé ces décorations d'un clinquant indigeste rimant plus avec commerce qu'autre chose. Je trouve qu'il y en a trop, qu'on les installe trop tôt, bref mon émerveillement devant ces avalanches d'ampoules électriques est somme toute limité. Pourtant, l'enthousiasme des enfants était pas mal communicatif et juste avant d'arriver à l'avenue McGill College, je leur dis d'ouvrir leurs grands yeux.

Alors que je passe ici plusieurs fois par nuit sans plus rien remarquer, toute la petite famille s'extasiait devant le spectacle. J'avais fait exprès pour m'arrêter au feu rouge pour leur laisser le temps d'apprécier les lumières de l'avenue avec la longue droite qui se termine tout au fond sur l'esplanade de la place Ville-Marie avec son immense sapin dont je n'ose imaginer le compte d'électricité!

J'ignore si c'est à cause de l'euphorie des enfants ou des bons sentiments des parents, mais tout à coup, l'esprit de Noël a pris place dans mon taxi. Pour quelques instants, il planait à bord une sorte de magie contagieuse.

Ça m'a fait oublier que tous ces artifices ne riment pas nécessairement avec bénéfices...

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

links to this post

15 Comments:

Anonymous Henri said...

Belle histoire. Il faut peut-être regarder à nouveau Noël avec nos yeux d'enfants, pour oublier l'orgie de consommation à laquelle cette fête est maintenant associée.

Merci de nous la partager.

12/12/2007 7:30 AM  
Anonymous nina de zio peppino said...

En principe je n'aime pas Noël. Plus. Il m'arrive de temps en temps de songer à avant. Au temps où tout me paraissait moins lumineux mais magique.Belle rêverie.

12/12/2007 8:22 AM  
Blogger L'Indécise said...

Noël est ambigu pour moi. Quand je réfléchis sur Noël, je me rends compte à quel point cette fête est absurde, à quel point notre vie est absurde (attendre le temps des Fêtes pour revoir sa famille, se dire qu'on s'apprécie, se donner des cadeaux... alors qu'on pourrait le faire à longueur d'année... hypocrisie, gêne?) Je ne comprends cet euphorie soudaine...

Et pourtant, j'aime plonger dans cet ambiance. J'aime voir les lumières de Noël éclairer le ciel sombre, luire sous la neige, sentir la bouffe des Fêtes et la chaleur du four...

Noël, en fait, c'est un laisser-aller dans l'imaginaire. Ne pas se poser de question, fermer les yeux, et y plonger!

:)

12/12/2007 9:18 AM  
Blogger Loula la nomade said...

Salut Pierre-Léon,
Comme quoi les enfants nous invitent tjrs à regarder les choses autrement.
Mwah

12/12/2007 12:50 PM  
Anonymous Marchello said...

Ça beau être laid en plus d'être un gaspillage éhonté d'énergie, l'émerveillement d'un enfant justifie tout le tralala et annule le négativisme. Joyeux Noël le Chauffeur.

12/12/2007 2:10 PM  
Blogger Mademoiselle A. said...

À chaque année, c'est la même chose qui m'arrive. Je tombe dans le beat de Noël à cause d'un événement sournois. Cette année, lors d'une journée où j'avais le moral à terre, j'ai regardé dehors et j'ai vu de la belle neige tomber, ça m'a fait sourire et l'esprit des fêtes m'a envahie même si j'ai du me tapper 4h de traffic pour rentrer à la maison!

12/12/2007 10:03 PM  
Blogger da Bitch said...

Pour ma part Noel rime avec tristesse...à chaque temps des fêtes je deviens tristounette mais le cache bien au fond de moi pour laisser tripper mes enfants qui eux s'extasient devant les sapins, lumière et les décoratins gonflables qui me donnent mal au coeur. J'aime Noel pour avoir un congé et être avec mes enfants...le reste: la famille élargie ne veut plus rien dire pour moi... nouele est mort en moi mais ressussite avec beaucoup de travail et en observant ma tribu!
j'fais pas pitié je deviens réaliste en vieillissant!!!!!

12/13/2007 9:16 AM  
Blogger Twino2 said...

C'est justement pour voir leurs yeux que je fais autant de chose pour noel!!

12/13/2007 3:29 PM  
Anonymous Oceane said...

"D'habitude ces papas en profitent pour aller aux danseuses et se payer du bon temps, mais j'imagine que ce papa-là était d'un autre type."

Mon père fait de nombreux voyages d'affaires depuis que je suis toute petite et je peux affirmer sans l'ombre d'un doute qu'il n'a jamais été aux danseuses. Attention à la généralisation.

12/14/2007 8:35 AM  
Anonymous Anonyme said...

VIRE

12/14/2007 7:03 PM  
Blogger Sylvie said...

Je tiens à vous dire bravo pour votre blogue! Je viens de le découvrir et ça fait 1 heure que je prends plaisir à le lire! Travaillant de nuit au centre-ville, je comprends aisément vos états d'âme! Très bien écrit également!

12/15/2007 11:45 AM  
Blogger Lise said...

Pierre-Léon,

je comprends votre état d'esprit. Je suis aussi blasée devant cette fête commerciale. Et toutes ces lumières et bébelles gonflables ne font qu'exacerber mon dégoût. Il suffit de quelques personnes, ayant gardé un coeur d'enfant, pour ensoleiller ce temps de fausses réjouissances.

@da bitch,

je t'admire de jouer le jeu, pour tes enfants. C'est le plus beau cadeau que tu puisses leur faire, préserver leur innocence !

12/15/2007 5:05 PM  
Blogger da Bitch said...

j'espère que tu t'es bien tiré de la tempête...

12/17/2007 12:26 PM  
Blogger REGOR said...

Merci Pierre-Léon,

Ma fille réussi à chaque année à me faire embarquer....je regarde avec elle les films cliché du temps des Fêtes....
Je m'y laisse reprendre, et Dieu que c'est bon !!!

12/17/2007 11:19 PM  
Anonymous anny de québec said...

j'ai les yeux plein d'eau avec ce texte.

je rêve un jour d'aller voir les décorations de noel à new york.

pour ma part, l'esprit de noel n'est plus là depuis 21 ans.

12/22/2007 9:19 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home