27.3.08

Coup de vieux

Ça fait un bon bout de temps que Montréal me fait tourner en rond, que je l'ai dans la tête. Là pourtant, elle commence sérieusement à me rentrer dans le corps. Je viens de me taper une autre nuit à slalomer dans les rues démolies de la ville. J'ai le dos qui me crie vengeance et les épaules qui m'élancent. Des signes qui ne trompent pas. Je commence à me faire vieux.

L'autre soir, je roule dans le centre-ville quand mon téléphone sonne.

— Allo c'est Roxanne, comment ça va?

— Salut Roxanne ça va bien et toi?

— Ça va bien. Peux-tu venir me chercher?

Je fais semblant de rien et tente d'étirer la conversation. J'essaie de gagner du temps, car je n'ai pas la moindre idée avec qui je parle. Il m'arrive de temps à autre de laisser mes coordonnées à des clients. Je détermine assez rapidement qui est à l'appareil quand on m'appelle, mais là, j'ai beau travailler fort pour faire connecter les bons neurones, je n'arrive pas à déterminer qui c'est cette Roxanne. C'est encore plus flou lorsqu'elle me donne une adresse dans Parc-Extension. C'est un peu loin d'où je me trouve et ça m'embête un peu de traverser la ville pour aller jusque-là. Surtout pour quelqu'un que je n'ai pas l'impression de connaître. Je lui demande alors un peu mal à l'aise :

— Excuse-moi Roxanne, mais comment t'as eu mon numéro?

— Ben là! Tu me reconnais pas? Roxanne la fille d'Éric et Jolène!

— Ah Roxanne! Je te niaisais...

Pas pantoute. Je ne l'avais pas reconnue du tout. La fille de vieux amis à moi. Une enfant que j'ai vue aux couches, que j'ai vue grandir et devenir une belle jeune femme. Pourtant quelque part dans le fond de mon crâne, Roxanne c'est toujours la petite fille de mes amis. Pas cette jeune femme qui commence à sortir tard le soir ou du moins assez tard pour appeler des taxis de nuit. Ça m'a foutu un coup de vieux. Un autre. Ben oui c'est là que t'es rendu, mon Léon...

Qu'est-ce que je peux ajouter? Avant je m'éclatais à fond la caisse. Maintenant je m'éclate au fond d'une caisse. À bien y penser y'a pas grand-chose qui change. La roue continue de tourner. On vit, on vieillit, on prend ce qui passe, on en laisse aussi au passage. Échange de bons procédés?

Cette nuit, la route m'a filé un sale coup de blues. Assez pour que je parque le taxi. Assez pour réfléchir à mon avenir. Habituellement je roule pour m'étourdir, pour oublier le temps qui passe, le temps perdu. Cette nuit, j'écris. Des signes qui ne trompent pas...

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

links to this post

18 Comments:

Anonymous Intellex said...

Même les signes sont fidèles... Toujours là pour nous ramener. J'ajouterais "heureusement". S'ils trompaient comme des salauds, on serait bien mal foutu de savoir où et quand on a commencé à devenir aussi raisonnable. Et ça empêcherait de tourner en rond parce que forcément, on serait tenté de chercher la destination.

3/27/2008 8:50 AM  
Blogger crocomickey said...

Venant de toi, ce titre et ce billet m'ont fait roucoulé ... de plaisir !

Le Vieux

3/27/2008 9:16 AM  
Blogger Sara said...

Appeler la gamine dont tu as changé les couches pour faire changer celles de la tienne une soirée, c'est un autre signe qui surprends au détour.

3/27/2008 9:43 AM  
Blogger Patrick Dion said...

En fait, avec tous ces nids-de-poule, je dirais plutôt que c'est ta caisse qui va éclater!

3/27/2008 10:21 AM  
Blogger Daniel Rondeau said...

Personne ne me traitera de vieux ni de poule.

(ouf... juste ce mauvais jeu de mots prouve que je suis un croulant)

3/27/2008 2:18 PM  
Blogger da Bitch said...

Vieux de corps tu le sens p't'être, mais j'crois pas qu'en toi ça sens le vieux...

3/27/2008 4:14 PM  
Anonymous Sims said...

Le temps passe vite. Des fois je me sens vieux même si je n'ai que 26 ans. Ça va être beau plus tard :P Par pur hasard j'écoutais des vielles tounes pendant que je lisais ton texte, ça aussi ça rajeunit pas. Ça rappelle des vieux souvenirs. Élan de nostalgie ici ;)

3/27/2008 4:29 PM  
Blogger Moukmouk said...

Allons, prends plutôt une petite vacance le temps que la ville répare les trous. Fait chaud à Cuba ce temps-ci, et c'est la fin de saison ça coute presque rien. 2 semaines pas de maudit char.

3/27/2008 10:46 PM  
Blogger Daniel Rondeau said...

Ha! Ha! «Prendre des vacances le temps que la ville répare les trous», ça s'appelle prendre sa retraite.

3/27/2008 11:24 PM  
Blogger Roxouille said...

Mmmh m'sieur, tant que vous n'êtes pas mort, vous n'êtes pas trop vieux. C'est pas très intelligent comme commentaire, mais je pense que tout le monde a déjà tout dit.

3/28/2008 5:21 PM  
Blogger nicole said...

Ah vieillir... Ça me rend un peu triste, surtout lorsque j'oublie certains souvenirs de mes enfants en bas âge. Le visage d'enfance que mon plus vieux avait. Oui, le corps a de la difficulté à suivre aussi, ma mère qui vieillit de plus en plus. Je me refuse à y penser trop longtemps. Je deviens trop mélancolique. Je pense au moment présent que je savoure de minute en minute. Je crois qu'il y a pire que la vieillesse. L'habitude est une forme d'usure, peu importe l'âge qu'on a. Elle recouvre d'une poussière les désirs que nous ne voyons plus.

3/28/2008 8:47 PM  
Anonymous Godwin said...

Bravo, vous avez gagné 1 point Godwin.
Vous pouvez aller le découper au burin
sur votre écran... "

____ ____ ____ ____ ____ ____ ____
/ __) (____) (____) (____) (____) (____) (__ \
|_| |_|
_ _ _ _ _
| | / | _ __ ___ (_)_ __ | |_ | |
| | | | | '_ \ / _ \| | '_ \| __| | |
|_| | | | |_) | (_) | | | | | |_ |_|
_ |_| | .__/ \___/|_|_| |_|\__| _
| | |_| | |
| | | |
|_| ____ _ _ |_|
_ / ___| ___ __| |_ _(_)_ __ _
| | | | _ / _ \ / _` \ \ /\ / / | '_ \ | |
| | | |_| | (_) | (_| |\ V V /| | | | | | |
|_| \____|\___/ \__,_| \_/\_/ |_|_| |_| |_|
_ _
| |__ ____ ____ ____ ____ ____ __| |
\____) (____) (____) (____) (____) (____) (____/

3/28/2008 11:51 PM  
Blogger REGOR said...

OUi moi aussi j'ai des coup de vieux ...Quand on cmmence à évoquer des souvenirs c'est un signe. On devrait parler plus de projet c'est l'antidote

3/29/2008 12:11 PM  
Blogger modotcom said...

Y a pas de coup de vieux; y a juste des gens plus jeunes et moins expérimentés. Nous autres, on est juste encore des enfants dans des corps de grands. Prenez soin de vous.

3/30/2008 10:30 PM  
Blogger Mona said...

j'ai beau me dire que je suis une adulescente je compte quand même mes cheveux blancs le matin devant la glace.... Comme je te comprends Pierre Léon

3/31/2008 3:40 AM  
Anonymous Anonyme said...

hé men...fait toi masser, ca rajeuni!!!!

4/01/2008 12:43 AM  
Blogger Félix said...

Depuis le début de l'humanité,environ 175 milliards d'humains sont passé sur terre pour faire une ride de taxi, et 169 ont été déposés à destination. Possiblement que nous somme tous entassés dans un abri bus au milieu du cosmos et que si on le savait, on se batterait pour sauter dans le prochain taxi qui passe. Oui c'est vrai, y a des jours où on est plus près de la tête que du bout de la queue.

4/06/2008 12:06 AM  
Anonymous soleildebrousse said...

Comment on fait, oui, pour passer d'une étape à l'autre...ça me rappelle quand j'étais môme et que je me regardais dans le miroir en étant persuadée que mes parents me racontaient des mensonges et que, non, je ne grandirai jamais...
je crois que je persiste à me dire la même chose quand je vois la mort qui inéluctablement arrivera...

4/11/2008 6:14 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home