30.5.08

Des ménagements

Ces dernières semaines furent bien remplies. Pendant qu'on vidait le bungalow, je faisais le plein. Pendant qu'on remplissait des boîtes, je faisais le vide. Paraît que c'est dans l'ordre naturel des choses, les sages diront qu'il y a toujours un équilibre qui se fait dans la vie.

La mienne fut remplie de détours hasardeux. Un parcours bien sinueux et parfois même sinistre. Malgré mes égarements, j'ai toujours pu compter sur ma famille. Dans les moments les plus difficiles, je savais que quelqu'un quelque part continuerait, sans jugement, sans ménagement de croire en moi. Ma mère.

Ces dernières semaines furent remplies d'émotions de toutes sortes. Des larmes, mais de grands éclats de rire aussi. Beaucoup de souvenirs sont remontés à la surface. Certains ont pris le bord du chemin, d'autres s'empoussiéreront en d'autres lieux. Mais les souvenirs les plus importants, ceux qui comptent vraiment, continueront de vivre dans ma tête et dans mon coeur. Ils ne sont pas près de déménager.

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

links to this post

7 Comments:

Anonymous Anonyme said...

ça fait longtemps que je n'ai pas pu venir lire...
ça fait du bien d'être de retour ici.
merci.

5/30/2008 9:25 AM  
Blogger Mona said...

Idem, contente de te relire :)même si la mélancolie est dans tes mots !

5/31/2008 6:46 AM  
Blogger Moukmouk said...

S'alléger. Perdre du poids de biens matériels, pour être plus fort, plus prêt à affronter ce qui vient. La seule vraie richesse est dans la tête et le coeur.

Content de te voir de retour.

5/31/2008 2:06 PM  
Blogger Venise said...

La racine de l'enfance pousse du coeur, alors comme tu dis, il y a du ménagement (reconnaissance) à y apporter, mais de déménagement, jamais.

6/01/2008 9:13 PM  
Blogger Shnoukys said...

Jamais évident de vider sa maison d'enfance... Je trouve ca pire qu'accoucher hahaha!!!

6/02/2008 10:52 PM  
Anonymous nina de zio peppino said...

La mère. Responsable de notre sensibilité. Le père. Responsable de notre ambition.

6/05/2008 5:30 AM  
Anonymous morenita said...

Bonjour, ça faisait longtemps que je voyais un lien vers votre blog un peu partout. N'ayant jamais pris la peine de venir lire.

Je l'ai fait aujourd'hui, faut croire que j'y étais peut-être plus réceptive? J'aime vos mots, vos vérités. Alors je reviendrai.

:)

6/11/2008 2:07 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home