29.7.08

Rouler sur les rimes

J'm'en vas au coin de Saint-Zotique pis de la 22
Me dit cet homme que j'ai embarqué dans le vieux
Juste à sentir sa fétide haleine de beu
Je le sais éméché pis pas juste un p'tit peu

Je ne lui laisse pas le temps de finir sa phrase
Que je décolle, que le champignon j'écrase
Le gars semble se réjouir et il entame une jase
Ça doit pas être évident pour toé le prix du gaz

Au moins, il ne me parle pas de la température
Un sujet qui m'écoeure, mais qu’il faut bien qu'j'endure
J'lui dis que de ce temps-là c'est de plus en plus dur
Qu'on est tous obligés d'se serrer la ceinture

Le gars est soul, mais suit bien la conversation
Penses-tu avoir bientôt une augmentation?
J'lui dis que de c'temps là y' a des discussions
Mais que je ne suis pas trop les négociations

J'ai entendu qu'ils aimeraient avoir 10 %,
Mais juste 7 ou 8 ça serait intéressant
Le gars lâche un gros rapport tout en me disant :
Me semble que ça serait juste du gros bon sang

Il continue en crachant sur les pétrolières
Me parle de Bush pis du pourquoi qu'on fait la guerre
D'la couche d'ozone et du réchauffement planétaire
J'fais des hum hum en respirant ses rots de bière

Il me parle de complots conspirationistes
De fin du monde, des crétins créationnistes
Qu'il songe à devenir un écoterroriste
Pendant que j'évite un kamikaze cycliste

Il rajoute qu'on nage en pleine indifférence
Et dit qu'à plus ou moins longue échéance
Que ça en sera fait du monde de son existence
Se tait enfin et me demande ce que j'en pense

Je lui dis qu'une chance j'ai juste moi à m'occuper
Qu'avoir des kids, j'serais en train de badtripper
Il rote une autre fois et me demande de stopper
Question qu'il sorte du cab pour vomir son souper

Une fois de retour je lui demande si ça va mieux
Il hoche un peu la tête, mais reste silencieux
J'ouvre la fenêtre, clanche et en moins de deux
Il sort au coin de Saint-Zotique pis de la 22

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

links to this post

12 Comments:

Anonymous Cabotyne said...

T'es vraiment HOT dans ton écriture. J'adore, tout simplement! Ne lâche jamais, c'est un pur plaisir de te lire !

7/29/2008 9:22 AM  
Blogger Karim said...

Je crois que celui là fera un des meilleurs billets du prochain tome 2 de "Un Taxi La nuit" je me prépare déjà un bookmark :)

surtout ne lâche pas mon cher.

7/29/2008 10:27 AM  
Blogger Claudine said...

Même saoul, il en avait à dire!
Et toi, de très bien nous le décrire.


:)

7/29/2008 11:49 AM  
Blogger Charlotte Moderne said...

PIerre Léon, Bravo!!

7/29/2008 1:26 PM  
Blogger Moukmouk said...

Au moins il a demandé d'arrêter avant de se vider. Dur très dur métier

7/29/2008 2:18 PM  
Anonymous GREGↃIЯƎ said...

Bon Slam
Toi, l'habitué de la macadam
Plus je te lis, plus je deviens fan
En espèrant tu ne tombes pas en panne

7/29/2008 3:21 PM  
OpenID lysandre said...

j'aime!

7/31/2008 8:57 AM  
Blogger Daniel Rondeau said...

Je préfèrerais des rimes sur des soirées de jantes en l'air...

8/01/2008 12:16 AM  
Anonymous Anonyme said...

Belles -beaux?-«rims de char».
Super talent pour les jeux de mots!
J'aime!

8/01/2008 10:34 AM  
Blogger Galad said...

Eh bien dis donc, c'est du grand art ça!
Ta poésie n'est vraiment pas piquée des vers, mon cher!

8/02/2008 3:09 AM  
Blogger Pierre said...

Je viens, pour la toute première fois, de prendre «UN TAXI LA NUIT». Quel beau voyage tu m'as fait faire. Je pense que je suis déjà accro à ton style. En tout cas, je viens de créer un lien sur mon blog pour nque d'autres aient le même plaisir que moi à te découvrir. À moins que je ne sois le dernier à le faire.

8/02/2008 1:38 PM  
Blogger crocomickey said...

Je viens d'apprendre que vous l'avez votre augmentation de tarif = 9%

Bravo !

8/05/2008 5:07 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home