21.1.09

Itinérance

J'avais quelque chose de précis à vous dire. Je crois que ça concernait le livre qui s'en vient, ce blogue ou le taxi. Peut-être dans cet ordre, mais pas nécessairement. J'ai placé mes doigts sur le clavier et j'ai senti une impression bizarre m'envahir. Une envie de laisser les mots dériver vers d'autres contrées. Une envie de les sortir de ce cadre, une envie de les conduire ailleurs, une envie de les faire éclater. Un désir de renouveau. Une sorte d'espoir. Faut croire que c'est dans l'air, que c'est contagieux.

Abandonnant mon véhicule, j'écris sur l'accotement. Au milieu de la déroute, un taxi, là, nuit.

J'ignore mes klaxons de réprobation, j'ouvre les balises et donne à mes mots, leur besoin d'itinérance.

J'embraye sur l'automatique en ignorant où cela va me conduire.

Lâchée lousse, une première phrase s'échappe et me glisse entre les doigts. Une autre, sans chaînes, se libère et je la regarde filer sans intervenir. Dans un dérapage à peine contrôlé, une troisième fout le camp. J'ai à peine le temps de la formuler que la quatrième n'est déjà plus là.

J'en ai plein mon arrière-boutique de ces phrases en liberté.

Mais je ne me fais quand même pas d'illusions. Sans entraves, ces mots commencent déjà à se moquer de moi. Je les laisse partir en tout sens et déjà, ils prennent le large, s'enfuient, se cachent.

Derrière la remise en question, un gars rage.

Sans véhicule.

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

links to this post

16 Comments:

Blogger Caroline said...

Cher Pierre-Léon, au clavier, fais ce que doigts. Nous te suivrons sans klaxonner. :-)

1/21/2009 8:28 AM  
OpenID garamond335 said...

Le clavier, comme la plume, est un obstacle majeur à l'éclosion des mots.
Faut parler dans une petite enregistreuse et, plus tard, coucher sur papier ces perles de prose...
J'ai peine à imaginer Beaudelaire avec sa plume d'oie....

1/21/2009 9:31 AM  
Anonymous Anonyme said...

J'adore ces textes ou vous jouer avec les mots, les doubles sens.
Peu importe le sujet sur lequel vous ecrirez, c'est votre style qui nous transporte. Continuez, n'aillez pas peur de vous egarer, c'est souvent lorsque l'on se perd que l'on fait les plus belles decouvertes.
Merci d'etre la. Bonne journee!

1/21/2009 9:52 AM  
Blogger taxieur said...

Lachez pas, je suis un taxieur de nuit comme vous et chaque article me rejoins. Je suis dans le pétrin car le chauffeur de jour à fait croire à un de ses clients que c'était moi Pierre-Léon. Notre taxi est facile à reconnaître (gros Impala bleu, lanternon Royale)et le client en question veut absolument me connaître i.e. vous. Amateur de jazz, ayant toujours un livre à porter de main je crois que je vais jouer le jeu.

Bonne route Normand

1/21/2009 11:33 AM  
Blogger Mike said...

Toujours étourdissant de te lire, malheureusement trop rare.
Hate au tome 2.

1/21/2009 1:29 PM  
Blogger J-F L'internaute said...

Absolument exquis! De la haute voltige avec les mots.

1/21/2009 8:47 PM  
Blogger Contes de Fée said...

Cher Taximan,

Ton habileté à forger les mots me scie, comme jadis Léonard.

Inimitable, inspirant, on en veut encore.

Ta fan # 1 (et indélogeable)!

1/21/2009 9:47 PM  
OpenID virezmoi said...

Dilemme intéressant, transition difficile, tu t'es créé une identité forte ici, construite dans l'écriture. Ca vaut la peine de tenter.

1/22/2009 11:25 AM  
Anonymous Anonyme said...

Je suis entièrement d'accord avec Anonyme et Mère Indigne.

Ce texte est spendide !!!

La Suissesse

1/23/2009 6:57 AM  
Blogger Jean-François said...

Tes jeux de mots sont sublimes... je suis sans voix et cent mots... :)

1/23/2009 7:18 AM  
Anonymous Anonyme said...

Précis aimant le livre qui s'en vient serait-il aussi attendu sans ce blog roulant?

Ratata.

1/23/2009 9:47 AM  
Blogger REGOR said...

Wow, quel verbe, on se sent partir avec toi.
Se départir pour se retrouver,beau programme.

1/23/2009 9:58 AM  
Blogger Narvik said...

Toujours des bons textes, c'est très intéressant a lire, aussi votre livre de taxi, on veut avoir le 2eme avec les autres a la maison:)En fin j'imagine que vous êtes bien occupé parce que ça fait drôle voir un auteur pas commenter ses commentaires.

1/24/2009 9:03 PM  
Blogger Marie said...

Quel joie de découvrir ce blog, et quel plaisir de vous lire petit à petit... Merci

1/25/2009 7:44 PM  
OpenID fannymay said...

Wow, vraiment j'adore ce texte...Continue de laisse tes doigts se perdent dans cet univers où le dérapage contrôlé donne naissance à une plume magnifique!

1/30/2009 3:15 PM  
Blogger modotcom said...

wow! Exquis. De la haute voltige, attention à la vitesse.

2/06/2009 11:56 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home