9.3.09

L'heure a sonné

D'habitude quand ça sonne à la porte chez moi le jour je ne réponds pas. D'abord, je dors (OK, j'entends sonner, mais je dors pareil, bon!). Ensuite, s'il me venait à l'idée de me lever pour répondre, le temps que je sorte du lit, que j'enfile de quoi (ben quoi?J'ai le droit de dormir tout nu non?) et que j'arrive à la porte, il n'y aurait plus personne. Ou encore, j'aurais droit à un de ces vendeurs de balayeuse, de chocolat ou quoi encore? Les témoins de Jehovah eux, ne viennent plus. J'ai réglé la question un de ces avant-midi en répondant nu avec de la bave qui me coulait sur le menton. Ils ont du me mettre sur la black-list, ils ne sont jamais revenus. Tout ça pour dire que quand on sonne à la porte chez moi le jour, je ne me lève pas.

Pourtant quand ça a sonné à la porte de chez moi vendredi dernier, j'ignore si c'était un pressentiment, mais je suis sorti du lit en catastrophe, j'ai enfilé un bas de pyjama et je suis descendu ouvrir. Un homme avec une casquette rouge est entré avec une boîte dans les mains. Tout de suite je me suis exclamé, C'est mon livre!

— Hum! a répondu amorphe la casquette en me tendant la boîte.

— Vous ne comprenez pas c'est mon livre, MON LIVRE!

— Hum! signez icitte svp.

Il m'a tendu une espèce de bidule électronique que je lui ai dédicacé laconiquement. C'est vrai que j'étais en bedaine, que j'avais encore un oreiller d'étampé dans la face et que mon bas de pydge était en envers, mais bon, ce n'était quand même pas une raison pour refuser de s'enthousiasmer en ma compagnie! Non, mais!

J'ai fermé ma boîte, il est parti, j'ai ouvert la boîte et là, tout au fond, emmitouflé dans du confortable papier kraft, se trouvait accompagné des ses petits frères tout identiques, mon petit dernier dans toute sa splendeur! Si vous l'aviez vu comme moi à ce moment, vous seriez sans aucun doute tombé en pâmoison devant ce petit bijou, ce petit amalgame de mots et de photos. Un véritable délice pour les yeux et pour l'âme.

Et dire que dès demain, vous pourrez vous aussi être atteint par ce moment de douce félicité en allant quérir cet objet fantastique dans une librairie près de chez vous. C'est la grâce que je vous souhaite!


Bon OK, je déconne un peu. Sans doute pour masquer la réelle joie qui m'anime de voir ce tome 2 d'Un Taxi la Nuit arriver sur les rayons. Je suis sincèrement heureux et empli de gratitude envers les gens qui ont travaillé fort chez Septentrion pour que ce livre existe.

Ce tome deux se veut un recueil des meilleurs textes et photos qui ont paru ici depuis décembre 2007. Et pour que les habitués aient de quoi à se mettre sous l'oeil, j'ai ajouté un texte inédit d'une quarantaine de pages. Un billet allongé. Ça se passe lors de la pleine lune d'août, il y'a du monde en ville, Céline chante au Centre Bell, mon klaxon ne fonctionne pas et les clients se succèdent jusqu'au bout de la nuit. C'est un texte introspectif qui vous apprendra des choses sur celui qui se trouve derrière le volant. Je n'en dis pas plus.

Pour l'instant, je voudrais juste écrire quelques mots sur celui à qui j'ai demandé d'écrire la préface. Il s'agit d'un homme fin, dans tous les sens du terme. Il est d'une gentillesse et d'une amabilité qui sort de l'ordinaire. En sa présence, on se sent bien. Ce n'est pas quelque chose qui s'explique, c'est quelque chose qui se ressent. Il est également d'une finesse d'esprit qui ne cesse de me surprendre. Sa façon de jouer avec les mots et avec les phrases est unique. Et que dire de sa prose! Il possède l'art de dépeindre ses personnages avec une tendre subtilité. Il a le trait fin, mais ses touches d'humanité dépassent toujours des lignes. Je l'aime beaucoup, il s'appelle Daniel Rondeau et je vous invite à aller faire un petit tour chez lui.


Avant de terminer, je m'en voudrais de ne pas saluer ma camarade d'édition, mon amie Caroline Allard. Son deuxième tome des Chroniques d'une Mère Indigne sort également en librairie cette semaine et comme un bonheur ne vient jamais seul, c'est aujourd'hui que l'adaptation de ses chroniques voit le jour sur le site de Radio-Canada. Rires garantis!

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

links to this post

16 Comments:

Anonymous Renée said...

Ben oui des fois ça vaut la peine de se lever - et aussi de sortir de chez soi même quand il fait froid pour se rendre à la librairie la plus proche, chercher la suite du Taxi-1 qui lui aussi, ô heureux hasard, sera d'un départ vers le Mexique...
L'heure a sonné pour moi de te féliciter pour ce deuxième tome que j'ai tellement hâte de découvrir!

3/09/2009 5:58 AM  
Blogger Narvik said...

Salut! Tu fais bien de ne pas te lever quand tu dors le jour,moi en plus de tout débrancher je met des bouchons dans mes oreils! Aujourd'hui, bien j'ai deux livres a réserver a la librairie de Chambly,j'ai bien hâte de voir combien de temps ça va prendre pour les recevoirs,on aime ça a la maison ces livre là! Bravo !!

3/09/2009 6:31 AM  
Anonymous Sophie said...

Tu es content? Si tu es content, et bien moi je dis que je suis aux anges! On en fait un troisième?

3/09/2009 9:12 AM  
Blogger Daniel Rondeau said...

Merci pour mes traits fins (ça sied à mon profil!)

J'écris ici ce que je t'ai déjà dit: j'ai été touché que tu me demandes d'écrire cette préface et ce fut un réel plaisir de la composer.

Je souhaite tout le succès du monde à ton livre, à toi!

3/09/2009 10:19 AM  
Blogger Jocelyn said...

J'aimerais bien que mon prochain "call" soit pour University-Gauchetière, je pourrais aller t'échanger ce livre contre un délicieux bagel et une cafetière.

Quel poète je suis aujourd'hui!
Vraiment félicitation Léon.

3/09/2009 11:33 PM  
Blogger JM said...

Bien je cours me le chercher .... en fin de semaine. Disons que c'est pas courir mais c'est pas loin.
Félicitations PL. Malgré les peu de commentaires je suis toujours assidu à tes chroniques et j'ai hâte d'en retrouver quelques unes sur papier.

3/10/2009 9:12 PM  
Blogger Venise said...

C'est comique quand même votre jumelage à Caroline et toi. Des jumeaux non identiques bien sûr !

Je dirais même très différents. Je ne sais pas si le joyau sera arrivé en Estrie jeudi, mais mon chum me réclame sa lecture à hauts cris. Je ne sais pas si tu te souviens, ou même si tu as remarqué, mais Un taxi la nuit tome 1, je l'ai lu à haute voix pour mon chum.

Et là, je vais te faire une confidence, si tu promets de ne pas m'en vouloir ..............
Promis alors ?
Bon. Parfait. Je me lance ... euh, je suis encore un peu gênée quand même de t'avouer que je n'ai pas beaucoup suivi ton blogue ... tu digères un peu ? Bon, tant mieux, mais le meilleur des digestifs sera peut-être de savoir que nous voulions garder le plaisir de tenir ton blogue entre nos mains, de voir défiler les images, les nuits, les pages, sans attendre, comme les grands gourmands que nous sommes.
C'est pardonnable, dis ?

Ouf ... tant mieux. J'ai vraiment eu un peu peur que tu nous en veuilles ;-)

3/10/2009 9:27 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je vais le chercher ce bouquin, dan'l bout de Québec...

3/10/2009 9:29 PM  
Blogger Ben said...

J'ai LE livre dans les mains à l'instant. J'aime acheter un livre, s'assoir dans un divan confortable, et l'ouvrir, page un.

Merci d'avance Pierre-Léon, pour les prochaines heures qui seront, j'en suis sur, très très divertissantes!

Sur ce, je suis parti lire.

3/11/2009 3:12 PM  
Blogger Caroline said...

C'est vrai qu'il est magnifique ton livre. Avec des photos couleurs, superbes! Et la dédicace va bien avec le reste du livre, très belle...

3/11/2009 3:37 PM  
Blogger vasy-raal said...

Superbe livre, une fois que je commence à lire je sais plus arreter, j'ai dormi en fin de nuit et je ne le regrette pas

3/11/2009 4:07 PM  
Blogger Pierre-Leon said...

Merci pour vos bons mots.. Au plaisir de vous croiser tous toutes sur ma route, question que je vous dédicace votre exemplaire! ;-)

A bientôt!

3/12/2009 4:20 AM  
Blogger Ben said...

Je viens de le finir à l'instant. J'ai passé les dernières heures déchiré entre le goût de le lire, et l'idée de faire durer le plaisir, comme j'avais prévu.

Je n'ai pus résister, et ma bonne résolution a pris le bord. La retranscription des billets du site m'a permis de redécouvrir de beaux textes, tandis que la nouvelle finale m'a donné des frissons. Bravo, Bravissimo. U

Encore une fois, c'est un réel plaisir de lire les comptes-rendus de vos nuits sur le bitume (ou la gadoue) de la métropole.

Merci, et longue vie!!

3/13/2009 10:14 PM  
Anonymous Siris la Poule!!! said...

Bon enfin j'va lui écrire un ti mot à notre Lé national!
juste pour te dire que j'ai ben hâte au 1 avril pour me faire dédicacé mon exemplaire , vue que chu pas aller ben ben souvent sur ton blogue ben là j'vas pouvaire mis plonger carrément sur cette brique de bitume fournie en émotion.
pis 3-R à tu toute virée en l'en vers?
ok à plus mon LÉ
de Siris

3/16/2009 12:20 AM  
Anonymous steph said...

Une naissance c'est toujours émouvant ...
Est-ce que tes livres sont diffusés en France ?

3/16/2009 12:33 PM  
Blogger elle-c-dit said...

décidément j'aime votre brin de plume..
félicitation pour votre livre..

3/26/2009 11:49 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home