8.6.09

... Le beau temps

Entre les trop nombreuses heures à tricoter dans les rues de la ville, je continue lentement de vider les boîtes du déménagement. Ma blonde est d'une belle patience. Je crois qu'elle a deviné que je prenais mon temps exprès. Je sais qu'elle sait que ce passage d'une vie à une autre est un moment unique pour moi.

Pourtant, je ne sombre pas dans une espèce de nostalgie malsaine. Je regarde et manipule ces objets, ces livres, ces souvenirs épars et hétéroclites en pensant plus à ce que l'avenir me réserve, qu'à ce que fut mon passé en d'autres lieux.

En fin de semaine, j'ai passé une bonne partie de la journée dans notre nouvelle cour. J'ai fait un peu de ménage, j'ai regardé le vent agiter de grands arbres, j'ai raté le premier Barbecue de la saison et j'ai surtout flâné avec mon nouveau meilleur ami, le fils de mon amoureuse. On a soulevé des roches pour trouver des limaces, on a arraché des mauvaises herbes, on a tondu la pelouse, on a pris notre temps.

Malgré le trafic, les rues barrées, les travaux, les clients qui ont trop bu, je me retrouve dans un nouvel état d'esprit. Je me retrouve à penser au pluriel.

Je m'oublie.

Je vis.

--------

Je vous invite à allez faire un petit tour du côté du blogue le Passe Mot. Venise Landry y publie une critique touchante de mon dernier bouquin. Je la remercie chaleureusement.

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

links to this post

9 Comments:

Blogger Perséphone said...

Oh Léon, c'est tellement touchant! J'suis heureuse de votre pluriel.

6/08/2009 8:07 AM  
Blogger Daniel Rondeau said...

Un passage au pluriel assez singulier!

Bienvenue dans la faune des Weedeater...

6/08/2009 8:21 AM  
Anonymous Genevieve said...

Oh, quel joli billet en ce lundi matin... Bon pluriel, mon ami!

6/08/2009 8:22 AM  
Blogger Morgane said...

Ah! mais faut pas s'oublier - c'est mon conseil de mère.
Ceci dit, j'en conviens qu'avec ton nouveau meilleur ami, la vie doit être pleine de surprises :)

Profites-en bien!

M

6/08/2009 10:07 AM  
Anonymous Chez Tine said...

nouvelle façon d'envisager la vie ! çà fait plaisir à lire autant que le reste ... je m'en réjouie pour toi/vous trois, quatre etc ... qui sait ?
;-) Paris
Tine

6/08/2009 12:27 PM  
Blogger Venise said...

La vie nous planifie de ces surprises pleines de plaisir. Que mon billet arrive en même temps que ce billet en est une. Je ne pouvais pas désirer mieux, ou plus.

Vivre au pluriel. Cela va bien t'aller, c'est écrit dans ce ciel que tu regardes si souvent.

6/08/2009 10:34 PM  
Blogger Pierre-Leon said...

Merci tous, toutes... Vous me touchez xx

6/09/2009 5:08 AM  
Blogger Magnolia said...

J'adore le mot pluriel...
Dorénavant, ce mot n'aura plus jamais le meme sens.

6/15/2009 2:24 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je regarde ton blogue à tous les jours, mais malheureusement, tu n'écris plus souvent.

6/19/2009 11:37 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home