27.7.09

De la nuit au lendemain

La nuit s'achève et le ciel se teinte graduellement de mauve. Pourtant, je broie du noir. Je n'ai eu qu'une course dans la dernière heure et les potentiels clients qui écument les trottoirs se font de plus en plus rares. Je tente de rester philosophe, mais ça ne mets pas de beurre sur les toasts, mettons.

Sans trop d'attente, je fais un dernier tour de ville avant de retourner le taxi au garage. Stoppé au feu au coin de Saint-Denis et Rachel, un jeune homme traverse de l'autre côté en me hélant. Je lui fais un appel de phare pour lui signaler que je l'ai bien vu, mais rien ne l'empêche de monter dans le taxi qui est arrivé entre-temps et qui attend dans la voie de droite. Je ne prends pas de chance (quoique...) et traverse avant que le feu tourne au vert pour aller chercher cette ultime course.

Le jeune homme se penche dans la fenêtre du passager pour me demander si je veux bien aller dans l'ouest de l'île pour 40 $. Je fais semblant d'hésiter un brin et lui dit, de monter. Il lance alors un cri à un groupe qui s'attarde de l'autre côté. Je fais un U sur Saint-Denis et me parque à leur hauteur pour observer quelques instants ces jeunes gens s'échanger baisers et numéros de téléphone.

Quelques minutes plus tard, j'ai à bord quatre jeunes hommes heureux qui s'en vont à Dollard-des-Ormeaux et qui parlent tous en même temps. C'est attendrissant de les écouter échanger sur leurs conquêtes de la soirée. C'est empli de promesses et d'attentes. Les trois derrières taquinent le plus jeune du groupe assis à mes côtés. Je n'ai pas besoin de me tourner vers lui pour sentir la gêne du puceau qui découvre les joies des premiers baisers, des premières amours.

À destination, les quatre tourtereaux piaillent encore leur bonheur. Contents d'être revenus vers leurs nids, ils m'offrent en plus de leurs sourires, quelques dollars supplémentaires.

Contaminé par leur joie de vivre, je rentre à mon tour vers mon nid. Le ciel est moins noir, comme mon âme.

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

links to this post

9 Comments:

Blogger Mandy said...

Toujours rester philosophe et optimiste c'est la meilleure façon de vivre sa vie !!!

7/27/2009 9:10 AM  
Blogger Jose said...

Espero que continues siempre feliz, compañero.

Me alegro de seguirte de cerca.

Saludos

www.molamasla42.blogspot.com

7/27/2009 12:09 PM  
Blogger Pascal Houdart said...

Petite note d'encouragement d'un ex-conducteur de taxi en Belgique. Mon roman "Fausse course" sorti fin 2008 est publié par la Société Des Écrivains".
Bonne route.
http://houdart-pascal.blogspot.com/

7/28/2009 4:59 AM  
Blogger mon'oncle ti-guy said...

Parfois ci peu fait si bon...
J’aime beaucoup ta plume mon ami.

7/31/2009 9:52 AM  
Blogger Joan Durand said...

C'est comme si j'étais là, assise dans le taxi avec les jeunes. Je pouvais presque sentir la nuit...

7/31/2009 9:55 PM  
Blogger Gaétan Bouchard said...

Très beau récit. Comme quoi c'est intéressant d'intéresser le lecteur.

Belle générosité d'écrivain.

8/02/2009 11:08 AM  
Blogger REGOR said...

C'est génial ces histoires qui nous rapellent comment pour peu notre vision devient plus belle !!
Ca donne pas beaucoup de beurre mais des beaumes au couer.

8/02/2009 4:08 PM  
Blogger ★ Canal Artistes said...

Nous voulons vous présenter notre nouveau portail musical dont la mission est de permettre aux artistes musicaux de tous niveaux de se faire connaître partout dans le monde grâce à une multitude d'outils interactifs.

Cet outil vous est offert gratuitement et vous pouvez y accéder facilement en quelques clics. Ce site vous permettra de vous donner une visibilité mondiale que vous soyez amateur, professionnel ou tout simplement débutant.

Nous vous invitons personnellement à visiter ce portail et à vous y inscrire gratuitement.

www.canalartistes.com



merci

8/02/2009 4:36 PM  
Blogger mopaz said...

Salut Pierre-Léon. Première fois que je fais des commentaires sur quoi que ce soit sur internet. Parce que j'ai vraiment été touché par tes 2 livres (ce qui est de plus en plus rare car je suis un grand lecteur)(c'est du VRAI! ce que tu écris) et que je suis maintenant accro à ce site. Ma blonde te félicite car je ne suis pas "ordinateur". Je peux te dire que je ne vois plus ton métier ainsi que la ville de Montréal du même oeil. (je demeure à Québec) Tu es devenu pour moi le meilleur vendeur touristique de cette ville. Je n'ai que le goût de te dire merci! Et je te laisse sur une petite anecdote qui nous est arrivée en visite à Montréal la semaine passée. Anecdote qui, comme j'ai dit à ma blonde, aurait pu être tirée de tes expériences et que je crois tu apprécieras. Rien de bien spectaculaire mais qui exprime tellement de choses. En pleine heure de pointe, j'attends ma conjointe sur Ste-Catherine et j'observe tout ce qui se passe devant moi. Un gars, l'air de rien, demande de l'argent à une petite famille qui passe: belle grande femme blonde habillée griffée, beau gars du même genre et charmante petite fille blonde également. La femme répond à la demande d'argent "non merci". Le "solliciteur" répond "bonne journée" puis "belle famille". La femme réplique, tout en marchant et se retournant "pas assez pour lui" en pointant le gars avec qui elle est (avec l'accent français). Le demandeur répond dans la seconde "quel connard" (avec l'accent français lui aussi) et la femme lui rétorque "je ne te le fais pas dire".... J'ai regardé le gars et on est partis à rire.....

8/02/2009 5:02 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home