24.8.10

Le temps de rentrer

Il a bien dû se passer quelque chose d'intéressant ces derniers jours, mais c'est comme si ma semaine de vacances se prolongeait. Les clients se sont succédé à bord, mais j'avais encore la tête entre Caraquet et Rimouski. J'ai bien dû avoir quelques conversations passionnantes et sûrement qu'une ou deux passagères m'auront fait ajuster mon rétroviseur, mais je roulais encore sur les vagues du fleuve qui viennent effleurer la 132 gaspésienne. Revoir encore une fois le soleil se coucher dans le Saint-Laurent, c'est bien assez pour se perdre dans ses pensées en montant la "Main".

Mon séjour dans les péninsules fut bref, mais juste ce qu'il faut pour décrocher. Juste ce qu'il faut pour me rendre compte que les journées rapetissent. Juste ce qu'il faut pour voir les nouveaux étudiants débarquer en ville.

Je réalise que la plupart de ces jeunes n'étaient pas nés quand j'ai grimpé à bord de mon premier taxi.

L'automne s'en vient.

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

links to this post

6 Comments:

Blogger modotcom said...

mélancolie de fin de mer.

8/24/2010 6:01 AM  
Anonymous Tine said...

c'est toujours ma saison préférée ;-)

8/24/2010 12:39 PM  
Anonymous Andres said...

ramène la mémoire!

8/25/2010 11:20 AM  
Anonymous Anonyme said...

J'ai un feeling persistant en te lisant ces derniers temps... c'est que bientot tu passeras à autre chose... comme si la vie voulait t'amener ailleurs! Le temps me dira si j'ai raison! Mais en tout cas lache pas l'écriture, c'est du bonbon!

8/26/2010 3:09 PM  
Anonymous Anonyme said...

Peut-être que j'aurai pas dû écrire jamais, car comme l'autre anonyme dit...il faut jamais dire jamais au risque de passer à autre chose. Ceci dit, je suis drôlement en retard...d'aumoins deux ans, p'têtre trois...Je me suis ruée dans un biblio près de chez moi et je viens de dévorer le premier livre, ironiquement en plein soleil, sur le bord du fleuve st-laurent dans un verdun tranquille. Je ne suis pas LA passagère de verdun, car ça fait un bail que j'ai pris un cab. Parcontre, je suis une de ces infirmières qui a travaillé de nuit dans les urgences du grand Montréal assez longtemps pour savoir que le vibe de nuit est aussi magique que toff...à moi le tome 2 dans quelque instants...merci encore d'avoir fait ma journée...que j'ai pris off d'ailleurs cher ministre bolduc, vous me donner envie de prendre ma carrière off....p-e devenir chauffeuse de taxi qui chante.;)

8/26/2010 8:06 PM  
Blogger Joan Durand said...

Vous mettez nos émotions en mots. C'est apaisant. J'adore l'automne. Je ne sais pas le dire autrement.

8/29/2010 11:08 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home