10.6.11

Salut Léveillée!

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

links to this post

2 Comments:

Blogger Mouah Mainme said...

En effet, un GRAND. Merci pour ce rappel.

6/10/2011 8:34 AM  
Blogger crocomickey said...

Je me permets ce court texte écrit en 2004.


Pfffftt !

Il était disparu de la planète médiatique depuis cet ACV qui l'avait foudroyait quelques années auparavant. Aviez-vous écouté cette entrevue que Claude Léveillée accordait à Paul Arcand malgré l’incapacité majeure et l’outrage que l’existence lui faisaitt subir ? Je me souviens très bien de ce moment de grâce. Je croyais halluciner auditivement lorsque cet homme a parlé de l’instant précis où l’attaque cérébrale est survenue. Croyez-le ou non, il a éclaté de rire en dévoilant une anecdote complètement flyée du drame qu’il a vécu en pleine représentation de son spectacle.

Ne sentant plus sa main gauche réagir et son corps défaillir, il s’est laissé glissé doucement le long de son piano, en proie à des interrogations assez troublantes, merci ! Qu’est-ce qui m’arrive ?

Il a saisi une patte du piano de sa main droite et, une fois étendu sur le plancher de la scène, il se rappelle les mines «patibulaires» des spectateurs surpris ou horrifiés par ce qu’ils voyaient.

Et là ! Vous savez, ces petits minous de poussières accumulées ? Il y en avait un qui se dandinait devant sa figure et l’agaçait royalement. Avec le peu de souffle qu’il lui restait, il a tenté de le repousser (pffftt pffftt) à plusieurs reprises, sans succès, jusqu’à ce que l’ennemi en question lui rentre dans la narine, pour son plus grand malheur.

Le tout raconté avec un large sourire. J’étais soufflé, si vous me permettez ce jeu de mots facile.

Bonne route céleste monsieur Léveillée.

6/10/2011 10:12 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home