28.3.12

Voir rouge

Quelle belle marée rouge sur la ville la semaine dernière! Quand on a un minimum de conscience sociale, on ne peut faire autrement qu'être remué par ce mouvement étudiant. Moi qui habituellement ne cherche pas la confrontation dans mon taxi, me voilà en train d'argumenter avec ceux qui ne sont pas d'accord avec ces manifestations.

D'abord, quelques chauffeurs au garage qui ne voient que les entraves de circulation. Déjà qu'ils auront du mal a envoyer leurs propres enfants à l'Université avec leur salaire de crève-faim. Eux, comme bien d'autres ne voient pas plus loin que leurs petits intérêts du moment! En même temps, c'est difficile de voir à long terme quand les fins de mois arrivent aussi vites.

Je présume que les chauffeurs de taxi en général doivent se plaindre du trafic engendré par ces intempestives marches, car d'emblée, certains passagers entament leurs conversations sur ce sujet.

— Bah! Personnellement ça me dérange pas, ça me fait faire des détours... Par où voulez-vous passer déjà?

Évidemment, je déconne un peu. Ce n'est pas parce que je ne suis pas d'accord avec leurs visions des choses que je fais moins mal mon travail. En plus, j'aime bien entendre leurs arguments. Comme cette dame de qui a trouvé bien terrible de voir à la télévision ces méchants étudiants s'en prendre à la police (sic) ou ce jeune torontois qui me demandait pourquoi j'étais pour ce mouvement?

— Ben tu ne trouves pas qu'on paye déjà assez de taxes ici au Québec?

On s'est rapidement mis d'accord...

Et puis cet autre qui voudrait que l'armée intervienne pour les faire rentrer dans le rang.

— Cibole man! On n’est pas en Syrie! À ce que je sache, on a encore le droit de manifester, on est en démocratie!

Heureusement, j'embarque aussi quelques d'étudiants qui ont participé à cette grande marche. (Rassurez-vous, M. Martineau, Gendron et compagnie... ils se mettent souvent à plusieurs pour partager les coûts...) Quelle joie de voir leur fébrilité, leur énergie et leur volonté de vraiment changer les choses.

Un d'eux me demande :

— Mais vous, Monsieur le taxi? Pourquoi êtes-vous pour la grève?

— Pour tout dire, si je fais du taxi aujourd'hui c'est en bonne partie à cause du gouvernement Bourassa qui a dégelé les frais universitaires en 89. À l'époque, je ne voulais pas m'endetter et j'ai décidé de prendre une pause pour réfléchir. Comme tu vois, la réflexion se poursuit toujours. Si le mouvement étudiant avait été aussi fort à l'époque qu'il l'est aujourd'hui, je ne serais probablement pas ici pour te jaser. En tous cas j'espère que vous allez faire plier Charest! Faut pas lâcher!

Quand il a débarqué du taxi, il a détaché son petit carré rouge de sa veste et il me l'a donné.

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

links to this post

19 Comments:

Blogger modotcom said...

omberéstie que t'es hot!

allez, je reprends en bon français puisque mon éducation n'aura pas servi à rien : je te lève mon chapeau pour tant d'humanité.

les rides sont plus longues dans ce jammed pack printannier n'est-ce pas? on ne s'en plaindra pas, en si bonne compagnie!

merci! xx

3/28/2012 5:52 AM  
Blogger Isa said...

C'est toujours agréable de voir qu'on a des appuis en dehors des autres étudiants ! Merci !

3/28/2012 7:53 AM  
Blogger crocomickey said...

Je ne suis absolument pas surpris de ton appui aux étudiants mon cher. J'en suis moi aussi ...

3/28/2012 9:15 AM  
Anonymous Anonyme said...

J'aime beaucoup ton billet. Hier je vais à mon marché et deux étudiants s'occupent de mes achats.Un à la caisse et l'autre qui rempli mes sacs. Je leurs demande si ils sont des étudiants du cégep tout près. Ils se regardent en hésitant un peu et le jeune homme me dit, oui. Je dis alors vous êtes en grève? heuh oui. Je leur ai donné la main,ils étaient très surpris de ma réaction et j'ai beaucoup ri de cette situation. J'ai acheté des beignes et suis allé en porter aux étudiants à l'extérieur.Juste un petit geste d'encouragement. J'ai un fils qui paient encore pour ses études et je comprends très bien leur situation.J'ai donné tout ce que je pouvais pour qu'il aille au bout de ses études son père étant absent. Je l'ai vu travailler et étudier très fort. Merci pour ce billet et bonne route.

3/28/2012 3:53 PM  
Anonymous Anonyme said...

Si vous aviez été à l'université en 89, vous vous seriez certes quelque peu endetté, mais depuis longtemps, cette dette serait réglée.

Vous auriez aujourd'hui une belle carrière payante.

3/28/2012 8:50 PM  
Anonymous Anonyme said...

Si les étudiants ne prennent pas une part de l'augmentation des frais, à date c'est le contribuable qui absorbe la majeur partie de l'augmentation, si les étudiants réussissaient à faire plier le gouvernement, ça voudrait juste dire que toute la hausse sera absorbée par le contribuable. Pas sûr d'être à 100% pour ça, moi aussi tout coûte plus cher et je gagne pas plus cher pour ça. Merci de penser à nous autres aussi les kids...

3/28/2012 9:37 PM  
Blogger Arielle said...

Merci, merci pour cet appui! Faire en sorte que l'éducation soit accessible est un choix de société et je serai heureuse de contribuer avec mes impôts au maintient de ce qui me semble important. Je souhaite de tout cœur que les enfants de vos collègues puissent faire les études qu'ils souhaitent, qu'ils en aient les moyens!
Pour ma part, j'ai une dette d'étude qui s'élève à plus de 30000$, mais j'essaie de ne pas trop y penser... J'aurais sérieusement remis mes projets d'études en question si je devais payer la hausse annoncée. Les bonifications du régime de prêts et bourses annoncées du bout de la langue ne me rassurent en rien (les coupures de 2005 expliquent ma dette...)!

3/29/2012 1:12 PM  
Blogger Audrey said...

Merci pour votre appui.

Je suis détentrice d'une maîtrise en sciences de l'orientation (et d'une dette de plus de 20000$). Je crois qu'il est fondamental que les jeunes soient libres de choisir la carrière qu'ils souhaitent avoir, en accord avec leurs aspirations.

Le Québec a besoin de tout ses cerveaux pour se remettre sur les rails. Ce n'est pas avec des emplois précaires que nous nous sortions du marasme économique dans lequel nous sommes.

Entant que contribuables, il nous faut comprendre que les jeunes sont AUSSI de futurs payeurs de taxes. Ils seront les plus taxés, travaillerons plus tard, et ce, pour pallier au déséquilibre démographique.

3/29/2012 6:08 PM  
Blogger Marie-Noëlle said...

Merci :)
Ça fait du bien de lire un texte comme celui-ci, et pas seulement des commentaires négatifs à propos de nous.

3/29/2012 8:35 PM  
Anonymous Anonyme said...

http://www.lactualite.com/societe/david-desjardins/lettre-un-ami-paume#rating

3/30/2012 12:57 PM  
Anonymous Anonyme said...

je suis d accord pour que le gouvernement majore les prets et bourses . mais je ne crois pas que le gouvernement cède en ce qui a trait a l augmentation des frais de scolarité . le gouvernement aurait l air vraiment tata puisque ca fait des semaines que la ministre Beauchamps dit que le gouvernement reculera pas . j espere qu il tiendra tête aux étudiants et qu il montrera qui dirige le Québec et ses finances.
sinon , ces jeunes blancs becs vont se prendre pour le nombril du monde et croiront qu ils peuvent décider de tout .

3/30/2012 2:44 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je viens de lire les 2 tomes d'Un taxi la nuit, et j'en aurai 20 autres!! Je vais très certainement lire tout le contenu de votre blog, pour étancher ma soif!

3/31/2012 11:08 AM  
Blogger Gaétan Bouchard said...

Très bon billet. Ça fait 32 ans que la gauche est à terre au Québec. On gagne à peu près les mêmes salaires qu'il y a 32 ans... Les luttes du mouvement étudiant trouvent leur écho dans les luttes du mouvement populaire... Si les deux se rejoignent, c'est quelque chose comme une révolution sociale... Maître chez nous 2...

4/01/2012 7:49 PM  
Anonymous Guy said...

J'ai adorer votre billet. Lucide et touchant.

4/11/2012 9:48 PM  
Anonymous Valérie said...

Je suis présentement en grève et ça fait tellement de bien de voir qu'il y a des gens qui pensent un peu plus loin que leur nez (et que TVA). Suffit d'aller voir les rapports des scientifiques (par exemple: http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=aOLB3CWV-sA) et de lire des gens sérieux pour voir que les étudiants n'ont pas à transférer le gel aux contribuables de la classe moyenne pour que ça marche.

Ça me rassure de voir qu'autant de gens se posent des questions, prennent position. Ça me redonne un peu d'espoir.

4/19/2012 8:33 AM  
Anonymous Anonyme said...

J'adore ce que vous ecrivez.

Mais, je crois que le gel risque de beneficier plus aux plus nantis de la societe. Car on sait qu'avec ou sans la hausse/gratuite, la scolarisation des plus aises toujours plus haute dans n'importe quel pays...

Plusieurs on profite des etudiants mecontent pour passer sur leurs dos leur mecontentement a l'egard du gouvernement.

Une question: Seront-ils aussi engages a protester contre les compagnies de tabac et de petrole pour la hausse des couts? Vous avez surement vecu le referundum 1995, ou il y a eu un enjeu TRES important... et "niet" il n'y a aucune incidence violente ou d'intimidation ou de desobeissance civile...

5/03/2012 10:29 AM  
Anonymous Anonyme said...

Très beau billet! Je crois qu'il y a du ras-le-bol général au Québec! Tout les gens qui sont contre cette grève ont la même peur. Peur que le contribuable reçoive la facture. Mais ce que je ne comprends pas, c'est que personne ne réalise qu'on paie déjà de plus en plus pour avoir de moins en moins! Les soins de santé sont merdiques, on chiale quand on attends 12 heures à l'hôpital. Les rues sont inondées de trous, on sacre dans nos voitures. Nos gouvernements sont verreux et plus motivés par leur carrière que leur pays, ça nous fait un sujet de discorde dans les partys de "nouelle". L'environnement se casse la gueule, on verse une larme en écoutant les beaux reportages alarmistes de Radio-Canada. Mia en bout de ligne peu importe comment ça tourne mal, ON NE FAIT RIEN! Ils sont les seuls qui à avoir dit "C'est assez!" quand leur domaine a été touché et on voudrait les baillonner? Il est temps que les Québecois se débarassent de leurs complexe de "YES MAN"!
K

6/24/2012 11:54 AM  
Anonymous Anonyme said...

NICE

7/03/2012 4:00 PM  
Blogger Denise said...

Suis contente de savoir que vous en êtes vous aussi. Les jeunes me redonnent espoir en un meilleur Québec. Merci à eux et merci à vous.

7/19/2012 10:45 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home